Repetitons en find

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1544 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
QUELS SENS DONNER AUX RÉPÉTITIONS DANS FDP?

     Question aiguë dans la mesure où SB n’aime pas les interprétations et dans la mesure où les répétitions sont innombrables dans FDP. Devant une telle abondance et une telle complexité, comme ses personnages qui le répètent chacun à leur tour nous sommes  tentés de  dire “on ne peut pas savoir”. Mais essayons tout de même de repérer des sens àcette combinatoire faite de répétitions et de variations dans une logique de séries.

1/UN CONSTAT : ELLES SONT EN EFFET TRÈS NOMBREUSES.

FDP est une pièce fondée sur la répétition. À vous pour compléter.

    • de mots et de phrases :

-on pense à l’effet comique de “ma bouillie” puis “ma dragée”, sans oublier chez Hamm la question portant sur l’heure du calmant.
-la répétition du motlunette n’est pas sans faire rire dans un premier temps 42/43;
-le mot fin et ceux de sa famille reviennent sans cesse;
-le mot ça, si imprécis et si complexe à analyser;
-l’équivoque “je te quitte”;
-la formule à la fois tragique et comique “il n’y a plus de..”

-Hamm est le personnage qui aime à répéter deux fois la même phrase: “mais qu’est-ce qui se passe, qu’est-ce qui se passe...” parexemple.
-Nagg semble passer sa vie à raconter (de plus en plus mal) la même histoire du tailleur. À cette occasion, Nell aura répété “si profond / si blanc”.
-quand il fait le bilan de sa vie Clov commence toutes ses phrases par la répétition de deux formules: "On m'a dit..."/"Je me dis...".

    •répétitions de gestes, de situations:

-répétitions souvent notées en didascalies. Clov etl’escabeau.
-Hamm passe son temps à imaginer, à rêver à des endroits ou des actions inaccessibles (le radeau etc.)
-chacun aime à faire des prophéties ou des prédictions ou encore des anticipations sur la fin d’autrui ou la sienne.
-Clov regarde  par la fenêtre durant trois séquences; il déplace deux fois le fauteuil à roulettes.
-Hamm répète, avec variantes, la grande scène de l’arrivée de l’inconnude son “roman”.

    •la pièce elle-même est structurée/ bordée par deux répétitions flagrantes:
-Clov prend la parole avec une voix blanche au début et à la fin tandis que Hamm reprend dans les mêmes conditions le célèbre “À MOI... DE JOUER...”.La pièce s’ouvre sur une succession de rideaux ou de “voiles “ protecteurs qu’on enlève et s’achève par la position de Hamm se couvrant d’ un mouchoircomme il l’était au début.

Enfin à la lecture et dans le tempo de la représentation la répétition la plus frappante est celle de UN TEMPS (voir cours sur les didascalies).

2/QUELS SENS DONNER À CE TRAIT FONDAMENTAL DE LA PIÈCE ?

    • on peut expliquer ces répétitions par la situation (supposée) : voilà un petit monde replié en un huis clos après une Catastrophe inconnue. Au sein d’unmacrocosme mort et déserté, dans ce refuge cabanon, il n’ y a rien à faire sinon parler, parler et chasser les derniers signes de vie selon le vœu exterminateur de Hamm. Quatre personnages survivent entre eux dans une réclusion étouffante.

    Si l‘extérieur est mort (selon le témoignage exclusif de Clov qui est peut -être un autre peintre fou), l’intérieur du refuge est occupé par des êtres dontcertains sont à l’agonie (Nell) et comme atteints de sénescence : le duo N & N se répète, il reste fixé à deux souvenirs et réclame de la bouillie par une sorte de régression infantile qui pousse à la redite.

Ce monde piétine, stagne et n’avance vraiment qu’en se répétant. Avancée vers la déréliction, l'épuisement, l'amoindrissement.

    •mais il est évident que, même si Beckett s’y oppose,un sens symbolique s’impose. Que suggère cette fable qui ne dit pas son nom?

Ces répétitions expriment en condensé la vie selon SB. dont Hamm répète la philosophie avec sa formule “vous êtes sur terre, c’est sans remède”. Il faut partir du postulat de Hamm : la fin est dans le commencement. La vie est une lente décomposition des êtres et c’est dans la vieillesse que la vérité horrible  de la...
tracking img