Republique francaise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 95 (23627 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Première République française(22 septembre 1792 - 18 mai 1804)

La Première République, officiellement nommée République française, est le régime politique ayant dirigé la France entre septembre 1792 et mai 1804. Amenée par la Révolution française, elle annonça une nouvelle ère d'exercice du pouvoir en Europe.
Le 21 septembre 1792, les députés de la Convention, réunis pour la première fois,décident à l'unanimité de l'abolition de la royauté en France[1].
La République ne fut jamais officiellement proclamée. Le 22 septembre 1792, la décision est prise de dater les actes de l'an I de la République. Le 25 septembre 1792, la République est déclarée « une et indivisible »[2]. De 1792 à 1802, la France est en guerre avec le reste de l'Europe; elle connait également des conflits intérieurs,avec les guerres de Vendée.
La Première République passa par trois formes de gouvernement :
• La Convention nationale, entre le 21 septembre 1792 et le 26 octobre 1795, incluant la période dite de la Terreur (1793-1794), durant laquelle l'essentiel du pouvoir réside dans le Comité de Salut Public dominé par les Montagnards (6 avril 1793 - 27 juillet 1794). À partir du 5 octobre 1793, leCalendrier républicain est officiellement utilisé. Le 6 messidor an I (24 juin 1793) est proclamée la Constitution de l'an I, qui se substitue à la Constitution de 1791 : elle ne sera jamais appliquée. La chute de Robespierre, le 8 thermidor an II (26 juillet 1794), amène à la fin de la Terreur.
• Le Directoire, entre le 26 octobre 1795 et le 9 novembre 1799, fondé par la Constitution de l'anIII.
• Le Consulat, entre le 10 novembre 1799 et le 18 mai 1804. Issu du Coup d'État du 18 brumaire et défini par la Constitution de l'an VIII, il prend fin à la suite du couronnement de Napoléon Ier et de l'instauration du Premier Empire. Dans la Constitution de l'an XII, il est précisé que le gouvernement de la République est confié à un empereur héréditaire. L'usage du nom de République tombeensuite en désuétude. En particulier, les pièces de monnaie frappées sous l'Empire eurent pour légendes NAPOLEON EMPEREUR à l'avers et REPUBLIQUE FRANCAISE au revers jusqu'en 1808. À partir de 1809, la mention REPUBLIQUE FRANCAISE fut remplacée par EMPIRE FRANCAIS.
Deuxième République (24 février 1848 - 2 décembre 1852)
La Deuxième République, aussi appelée Seconde République[1], est le régimepolitique de la France du 24 février 1848, date de la proclamation provisoire de la République à Paris, jusqu'au sacre de Louis-Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1852, sacre amorcé - jour pour jour l'année précédente - par un coup d'État. Elle fait suite à la Monarchie de Juillet et est remplacée par le Second Empire .
La Deuxième République est un régime politique original dans l'histoire deFrance d'abord par sa brièveté, ensuite car c'est le dernier régime à avoir été institué à la suite d'une révolution. C'est enfin le régime qui applique pour la première fois le suffrage universel masculin en France et abolit définitivement l'esclavage dans les colonies françaises.
L'impossible réforme de la Monarchie de Juillet
La crise économique, due aux mauvaises récoltes de 1845 et 1846 et à ladéficience des moyens de transports pour acheminer des secours, provoque une hausse des prix alimentaires avec son cortège de misère urbaine et d'émeutes rurales (Buzançais en 1847). Par contre, la bonne récolte de 1847 fait baisser les prix, ce qui gêne les gros producteurs céréaliers comme les petits, qui ont du mal à écouler leur production. L'exode rural s'amplifie. De plus, le monde rural(75 % de la population) réduit sa consommation de produits artisanaux et industriels. Une crise économique secoue ce dernier secteur, qui s'est fortement développé depuis 1840. Le chômage urbain augmente, la mendicité aussi. Les Français vivent alors une crise profonde, et manifestent leur mécontentement contre le régime de la Monarchie de Juillet.
Le système politique est bloqué par le refus du...
tracking img