Requisitoire sur la maltraitance animale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1241 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La plupart des personnes ont des animaux chez eux, comme la plupart ici doivent en avoir. Moi-même, j’ai un chien, des chats, des poissons, une tortue et je ne laisserai rien leur arriver car ils font partie de ma famille. Alors, quand je vois tout ce que d’autres leur font subir, ils me répugnent. Ils les utilisent pour tester des produits, ils utilisent leur fourrure, ils ne leur donne pas àmanger, ils les frappent, les battent à mort, ils les traitent comme des objets, les abandonnent.
Nous devons agir, il existe des associations qui luttent pour le bien-être des animaux comme Animaux en périls, GAIA ou encore la SPA qui sert de refuge mais ce n’est pas assez, il reste encore beaucoup trop de bêtes qui souffrent et luttent pour leur survie.
On entend de plus en plus de personnesparler de leur animal comme de leur famille car oui, c’est un membre de la famille et il comble la solitude de certaines personnes et c’est donc d’autant plus tragique de voir des animaux maltraités.
Dans le Nord-Eclair, j’ai pu lire un article parlant d’une association Animaux en Périls où la directrice parlait de son travail, pour elle , c’est une vraie passion de s’occuper des animaux mais j’aitrouvé malheureux qu’elle ait à le faire car ces bêtes ne devraient pas être maltraités ou abandonnés. En l’espace d’une semaine, ils ont dû intervenir 3 fois pour aider des chevaux en danger de morts, des maltraitances dans un refuge et des équidés qui erraient sur une chaussée. C’est énorme ! J’ai aussi lu qu’un chimpanzé a vécu cloitré pendant 30 ans, sans voir la lumière et perdant 30 kg,c’est inadmissible, comment des personnes peuvent faire subir ça à des animaux sans défenses ?!
Certaines personnes ont des compagnons chez eux mais par manque d’argent ou par problème de santé, ils n’arrivent plus à s’en occuper, ils laissent l’animal mourir de faim, celui-ci devient maigre comme un clou et finit par mourir si personne ne vient l’aider et lui donner à manger mais dès qu’on voit qu’onne peut plus s’en occuper, il faut trouver soi-même une solution pour y remédier comme trouver une famille ou un refuge où mettre l’animal. Par exemple, j’ai lu dans le Nord-Eclair qu’une dame, étant trop vieille, ne pouvait plus s’occuper de son chimpanzé, elle a cherché des solutions pour que celui-ci ne meure pas de faim ou parce qu’il est enfermé et le singe a été placé autre part.
D’autreslaissent leur animal aux bords d’une route, parfois ils sont mal en point, agonisants, ils sont défigurés. Si on les trouve, il faut les aider, les recueillir, les emmener dans un refuge ou chez un vétérinaire. Les personnes qui blessent, tuent ou abandonnent des bêtes aux bords d’une route devraient être en prison car c’est comme s’ils tuaient l’un des leur car nous aussi, nous sommes desanimaux et c’est comme s’ils s’attaquaient à un autre homme.

Quand je vois des animaux en cage, ça me désole mais je me dis que certains sont mieux là car ils sont bien traités, certains ont perdu leur famille et ne retrouvent pas tous seuls, d’autres sont en danger de mort dans la nature donc ils sont peut-être plus en sécurité dans une cage.

J’ai vu des photos horribles qui m’ont choqués et quivont aussi vous choquer, c’est abominable de voir ce que des gens peuvent faire subir à des animaux, maltraiter un animal est aussi inacceptable et répugnant que de maltraiter un enfant, ils sont tout aussi innocent , n’ont rien fait pour mériter ça et sont sans défense.

On nait dans la peur que le monde change mais les animaux aussi, à cause de nous, de nos machines, de nos industries, ondétruit leurs habitations (les forêts, les terrains d’herbe) et après certains viennent se plaindre que les bêtes se rebellent… Laissons-les tranquille et ils ne nous ferons pas de mal! Ne voyez-vous pas tout ce qu’on leur fait subir, on les chasse, on contribue à leur perte, on les utilise pour tester des produits qui, en réalité, ne sont pas indispensables. Nous sommes violents avec eux...
tracking img