Resau urbain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (439 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TD n°5
RESEAU URBAIN.
Méthodes d’analyse.
1. INTRODUCTION
Dans un territoire, les noyaux de peuplement ne sont pas distribués de façon quelconque. L’organisation des villes en un réseaude centres hiérarchisés par la taille et régulièrement espacés d’après la logique territoriale de l’offre et de la demande fut formalisée par Christaller.
Mais la théorie des lieux centraux ne donnequ’une explication statique de l’organisation du peuplement, conçue comme un équilibre territorial.
Des schémas plus simples ont été avancés pour décrire la stricte hiérarchie des niveaux prévuepar la théorie des lieux centraux.
LA HIERARCHIE DES CENTRES SELON LA LOI RANG-TAILLE (RANK-SIZE). La fameuse "règle rang-taille" (Rank-Size rule) qu'il proposa reliait la taille de chaqueville à son rang, par la formule :
Pn=P1Rn×Q
Où :
Pn : population de la ville n
P1 : population de la plus grande ville de la hiérarchie.
Rn : rang de la ville n
Q :constante, qui d’après les études empiriques, est plus ou moins égale à 1.
L’application de la formule de Zipf au système urbain permet de :
Vérifier le degré d’intégration du systèmeurbain (dont le quotient doit avoisiner 1).
D’établir un diagramme Log où la population est représentée dans un ordre décroissant en ordonné et le rang de la ville en abscisse, *faisantdégager les villes sous- ou surreprésentées*.
De calculer la population théorique d’une ville donnée, en connaissant son rang et la population de la plus grande ville du réseau, en faisant lerapport Pop P1/Rn.
De calculer le rang théorique de chacune des villes quand le quotient est égal à 1, en faisant le rapport Pop R1/Pop Rn.
De calculer le quotient en faisant lerapport Pop Théorique/ Pop Réelle. L’interprétation des résultats du quotient se fait comme suit :
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
En géographie urbaine, la règle...
tracking img