Reseau et flux en europe et en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (2000 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Réseaux et flux en Europe et en France

L’Europe est un espace fortement urbanisé et métropolisé caractérisé par un dense réseau urbain, mais certaines villes tendent à concentrer la population au détriment de villes secondaires.
L’Europe est aussi un espace qui concentre les échanges les plus denses grâce à des réseaux de communication et de transport nombreux et variés, mais des contrastesexistent entre la métropole européenne qui concentrent l’essentiel des axes, et l’Europe centrale et orientale qui offre des retards.
Enfin, l’Europe est une terre d’accueil qui participe aux flux migratoires internationaux, si les flux internationaux d’atteignent, les flux internes s’accroissent.

I Métropolisation et réseaux urbains en Europe et en France

Le processus demétropolisation

1) Les principales agglomérations européennes et françaises
Ce sont des capitales d’Etats, ou soit des villes régionales. Ces villes sont millionnaires, voir milliardaires (Séville, Paris, Londres, Madrid …)
L’urbanisation progresse au profit des grandes métropoles dont le rôle s’accroît au fur et à mesure que la population d’accroît.
2) Les facteurs, les acteurs dela métropolisation
Ils sont au cœur des réseaux de communication rapide (réseau aérien, autoroute, voie express …) Ils concentrent des services de haut niveau introuvable ailleurs (juridique, administratif, médicale, financier …)
Il y a une spéculation de centre ville alors que les autres activités se fixent à la périphérie. De grandes surfaces financières, des centres d’affairesapparaissent à la périphérie
Les acteurs de la métropolisation sont les grandes firmes, les agents financiers, les médias, les cadres et les dirigeants d’entreprise en général. Les entreprises sont les derniers acteurs.
Le secteur tertiaire est désormais le principal acteur de la métropolisation qui dynamise les emplois et permet également la modernisation et le maintient du secteursecondaire.
3) Les limites à la métropolisation
Les limites sont le coût des logements, les bruits et tensions, les problèmes de sécurité …
Les usines migrent à la périphérie. Il y a aussi la spéculation immobilière, la concentration en périphérie, la pollution.
Les conséquences sont la relégation des familles pauvres dans les quartiers périphériques. Cela entraîne uneségrégation raciale et sociale. Il y a donc des crises urbaines, il y a une augmentation du temps de transport, une saturation des voies de transport.

Les métropoles

Les métropoles sont de grandes agglomérations qui concentrent plus de 800 000 habitants.
Il y a des villes millionnaires, voir multimillionnaires. Deux grandes villes dominent : Paris et Londres, elles comptent plus de 10millions d’habitants. Certaines de ces villes sont des capitales économiques voir financières, elles ont un cœur historique, économique et financier.

1) Etude d’une métropole de rang international : Londres
Londres compte 8 millions d’habitants. C’est une capitale internationale, culturelle. Les lieux les visités sont : Big Ben, Tate Modern, Tower Bridge. C’est une capitale qui mèneune politique de rénovation et de modernisation de ces quartiers industriels. Le déclin des docks est lié au déclin des activités économiques, industrielles, portuaires.
En 1981 est lancé une opération de rénovation réussie : Dockland. Le symbole de cette opération réussie est la réhabilitation du Canary Wharf. Aujourd’hui, les docklands sont le troisième centre d’affaire de Londres aprèsla City et Westminster : centre d’affaire, service, logements ont remplacés les vieux entrepôts.
Un autre exemple de réhabilitation d’un centre désaffecté en musée d’art. Il s’agit de revivifier des quartiers délaissés, de conserver la population à l’intérieur de la ville.
La variété des aménagements affectés permet de revitaliser le centre ville, de limiter la ségrégation...
tracking img