Resistance 2nde guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2109 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La France occupée de 1940 à 1944

1.La vie quotidienne des Français durant la guerre

La vie en France sous l'Occupation allemande se caractérise par la pénurie et par la dictature. L’occupation de l’Allemagne commence en Juin 1942 et fini à la Libération en août 1944. La France est alors divisée en deux zones : la zone libre, au Sud et la zone occupée, au Nord (voir carte ci-dessous).[pic]

Comme tous les pays occupés, la France a fait l'objet d'un pillage économique, humain et financier de la part des Allemands. En revanche, c'est le seul pays où il y eut des rafles de Juifs sur le territoire non occupé par les Allemands.

En 1940, il y a eu un grand exode dans le Nord de la France, cause de l’invasion de l’Allemagne. Au total, ce seront environ dix millions de personnes quis'exileront de façon massive, soit près de 1/4 de la population française de l'époque.

Il y eu un grand manque de nourriture dans les magasins (voir photo ci-dessous). Cela peut s’expliquer par les réquisitions allemandes de nourriture. Les problèmes de ravitaillement touchent rapidement les magasins français qui manquent de tout. Face à ces difficultés de la vie quotidienne, le gouvernementrépond en instaurant les cartes de rationnement et autres tickets d'alimentation (photo ci-dessous) avec lesquels on pouvait se procurer des produits de premières nécessités alimentaires (pain, viande, poisson, sucre, matières grasses, etc.) ou non-alimentaires (produits ménagers, vêtements, etc.). Même le tabac et le vin furent rationnés. Chaque Français était classé par catégorie en fonction deses besoins énergétiques, de l'âge, du sexe et de l'activité professionnelle de la personne. Chacun recevait alors la ration en rapport à la catégorie à laquelle il appartenait.

[pic][pic]

Ticket de rationnement pour du sucre et photo de magasins vides par Robert Doisneau.

Cependant, certains Français (souvent commerçants) tiraient parti du marché noir pour vendre des aliments sans ticketsmais à des prix très élevés. Les vols et le troc étaient aussi des pratiques fréquentes durant cette période de privations et d’abstinence.

Pour contenter les besoins de main-d'œuvre de l’Allemagne dont les soldats se trouvaient au front ou dans les territoires occupés, le régime de Vichy devait fournir à l'occupant 150 000 ouvriers qualifiés nécessaires au bon fonctionnement de l'industrie deguerre allemande, contre la libération de 50 000 prisonniers de guerre français retenus en Allemagne. Une propagande fut donc instaurée, comme celles glorifiant le « sacrifice » du soldat allemand devenu l’ultime rempart contre le bolchévisme (« Ils donnent leur sang - Donnez votre travail pour sauver l'Europe du Bolchévisme » disait une célèbre affiche de l’époque photo ci-dessous) incitant lescandidats à partir travailler volontairement Outre-Rhin. Cette « relève » s'étant soldée par un échec, le régime de Vichy utilisa alors la contrainte en instituant le STO : « Service du travail obligatoire » à la place du service militaire, ce qui conduisit de nombreux jeunes réfractaires à rejoindre les maquis.

[pic]

Célèbre affiche française pour le STO

En ce qui concerne le chauffage,le charbon est utilisé en priorité pour les usines travaillant en Allemagne. Les tickets n’accordent que des quantités insuffisantes, même si on ne chauffe qu’une seule pièce et les hivers de cette période ont été très rigoureux.

La nuit tombée, les habitants devaient fermer leurs volets ou occulter leurs fenêtres à l'aide de tissu de coton bleu marine fourni par la Défense passive. Sansautorisation, il était interdit de sortir la nuit.

Dans les trains, les ampoules étaient peintes en bleu pour que les convois ne soient pas repérés par les avions.

2. La Résistance

Les résistants désignent tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation...
tracking img