Resister et agir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2304 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Composition d Histoire :

Résister et agir contre les états colonisateurs
Introduction :
En 1945, l Asie et l Afrique sont encore largement sous contrôle européen. Hérités du 19ème siècle, deux Empires dominent, celui contrôlé par la Grande Bretagne et celui par la France. La 2 ème guerre mondiale a ébranlé la position de ces pays colonisateurs, et remis en question le maintien de leurdomination dans un empire colonial parvenu à son apogée à la fin des années 30. Bien que différentes, les causes de la décolonisation de chaque empire ont toutes le même aspect : une crise du colonialisme causé par des colonies confrontés en 1939 à des difficultés économiques et sociales, et une poussée de mouvements politiques contestant la présence coloniale. Mais c est la 2ème guerre mondiale qui ajoué un rôle majeur dans la décolonisation car les puissances coloniales se retrouvent affaiblies et les deux premières puissances mondiales ressorties de la guerre, l URSS et les USA, ont une position anticolonialiste. Résister et agir contre les états colonisateurs n a pas été facile pour tout les pays colonisés. Voyons plus précisément le cas français, en nous demandant comment les payscolonisés par l empire français ont agi et résisté contre l empire français pour atteindre leurs indépendances ? Pour répondre à cette question il sera nécessaire de voir dans un premier temps comment les colonies françaises ont accédé à l'indépendance en résistant pacifiquement, puis on étudiera celles qui ont dû conquérir leur indépendance en agissant par la force.

I.

Résister pacifiquement
a) laTunisie et le Maroc

Dès le début du XXe siècle, la lutte contre l occupation française commence en Tunisie avec le mouvement réformiste et intellectuel des Tunisiens créé en 1907 ou encore au Maroc avec la signature à Salé du manifeste contre le Dahir Berbère le 28 août 1930 et la création de l'Action marocaine en 1934. Ces événements montrent une prise de conscience politique desnationalistes. Le mouvement réformiste et intellectuel des Tunisiens s est fait connaitre par le boycott des tramways tunisiens. Nous pouvons donc voir que le Maroc et la Tunisie ont tout d abord contesté l occupation française par des manifestations pacifiques. A la fin de la Première Guerre Mondiale en Tunisie, Abdelaziz Thâalbi créé le parti du Destour. En 1932, l avocat Habib Bourguiba fonde le journalL'Action Tunisienne, qui prône l indépendance et la laïcité, alors que ces journaux étaient interdits. C est grâce à cette prise de position que le 2 mars 1934, l'Action marocaine se divisa en deux branches, l une islamisant, le Destour, et l autre laïque, le NéoDestour, basé sur les modèles des partis socialistes et communistes européens. Mais les négociations engagées avec le gouvernement Blumfurent un échec et les émeutes d avril 1938 furent réprimées dans le sang. Au Maroc la scission de l'Action marocaine fut réalisée en 1937, Mohamed Hassan El Ouazzani fonde le mouvement populaire et Allal El Fassi crée le Parti national, devenu en 1943 le Parti de l'Istiqlal 1|Page

(parti conservateur). Le 11 janvier 1944, les manifestations de soutien, de la signature du Manifeste del'indépendance par 67 leaders nationalistes, sont elles aussi réprimées dans le sang. Pour chacun de ses deux pays la scission du parti nationaliste de départ en un parti moderne et un conservateur a été nécessaire pour résister contre l Empire Français. Nous pouvons aussi remarquer que bien que chacun est voulu résister pacifiquement contre les français ils ont tous été sévèrement réprimés et les leadersfurent emprisonnés. C est alors la fin de la résistance pacifique pour le Maroc et la Tunisie. b) l Afrique noire Les possessions françaises d'Afrique noire acquièrent une certaine autonomie grâce à la loi Deferre votée en 1956, sous le gouvernement Guy Mollet. Elle accorde une assez large autonomie aux Territoires africains, qui peuvent désormais élire chacun une Assemblée locale appelée...
tracking img