Respi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1511 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
n° X

Signes fonctionnels
Interrogatoire
Douleurs thoraciques
Dyspnée
Asthme
Toux
Expectorations
Hémoptysie
Définition : émission de sang provenant des voies aériennes basses.
Diagnostic différentiel : il faut éliminer face à une hémoptysie :
l'épistaxis : c'est un saignement nasal. Le sang peut s'écouler dans le pharynx, puis passer dans latrachée, induire une toux et être évacué par un crachat.
la gingivorragie : saignement provenant des gencives et des dents, le sang sera évacué dans le crachat.
l'hématémèse : sang provenant du tube digestif.

Différence entre hémoptysie et hématémèse :
hémoptysie : sang rouge vif, spumeux (riche en petite bulles), aéré, émis par un effort de toux.
hématémèse: sang plutôt foncé, en partie digéré (sauf dans le cas d'une origine œphagienne, ex: varices œsophagiennes dut à une cirrhose hépatique), accompagné de débris alimentaires, survient lors d'un effort de vomissement.

Quelque soit son abondance, une présence d'hémoptysie entraine une exploration bronchique, un seul crachat de sang est aussi grave que plusieurs crachats sanglants, la gravité de lapathologie n'est pas liée à l'abondance de l'hémoptysie.

Mécanisme de l'hémoptysie :
Il y a 2 type de circulation dans le poumon : la circulation systémique et la circulation pulmonaire.
Le sang peut provenir :
des artères pulmonaire : sang à basse pression, saignement faible (ex : embolie pulmonaire).
des artères bronchiques : sang à haute pression,saignement abondant, plutôt foudroyant.
des alvéoles : saignement des cellules alvéolaires :hémorragie alvéolaire.
des anomalie entre une artère et une veine pulmonaire : anévrisme artério-veineux.

Éléments de gravité de l'hémoptysie :
abondance :
minime : inférieure à 50cc (50cc équivaut à une cuillère à soupe), ex : filets de sang dans un crachat.
moyenne : entre50 et 200cc sur 24h (environ 1 verre).
grande abondance : soit supérieure à 200cc en une fois ou supérieure à 500cc en plusieurs fois.
pathologie sous-jacente.

Étiologies de l'hémoptysie :
origines néoplasiques : pathologies cancéreuses (ex: cancer bronchique ou trachéal).
origines infectieuses : bronchite aiguë, pneumonie, tuberculose, aspergillose (aspergillome= champignon qui se développe dans le poumon provoquant une érosion des vaisseaux bronchiques entrainant des saignements abondants), dilatation des bronches.
origines cardiovasculaires : OAP, EP, anévrisme artério-veineux, anévrisme de l'aorte.
corps étrangers : provoquent une érosion de la muqueuse.
origine post-traumatiques.
origine iatrogène (liée à une interventionmédicale comme un surdosage d'anti-coagulants).

Symptômes extra-thoraciques
- hoquet :lié à une pathologie qui atteint le diaphragme sur le nerf phrénique (tumeur).
- dysphonie : voix anormale bitonale (ex: une tumeur dans le médiastin va atteindre le nerf récurrent gauche car il passe sous la crosse aortique)
- dysphagie : déglutition douloureuse ou difficile (ex: tumeur dumédiastin postérieur qui comprime l'œsophage.
Signes généraux.
fièvre ou fébricule.
altération de l'état général : les 3A (asthénie, anorexie, amaigrissement).

Signes physiques : examen clinique.
Se déroule en 4 temps : inspection, palpation, percussion, auscultation.
Inspection
Lors de l'inspection, il faut regarder la respiration, noter et apprécier la fréquencerespiratoire (FR), rechercher la mise en jeu des muscles respiratoires accessoires (tirage) lorsque le diaphragme.
Il faut aussi regarder la couleur des téguments pour rechercher une cyanose de la peau (ex: lobe des oreilles, lèvres), ou des muqueuses, la cyanose étant signe d'une mauvaise oxygénation des téguments.
Il faut aussi inspecter l'aspect du thorax : déformations thoraciques, séquelles...
tracking img