Responsables porteur de sens

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8452 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE

Source : BOUADA KHAOULA – Master prospective Stratégie et organisation - CNAM
Complétée par F.GLOUCHE – CT4
V2 – 22/01/08

Sommaire

1 Biographie de l’auteur 4
2 Hypothèses 4
3 Résumé de l’ouvrage 6
3.1 Première partie : Définition du Coaching et du Team-building 7
3.1.1 Les paradoxes du dirigeant 7
3.1.2 Définitions 7
3.1.3 Coaching et Team-buildingcombinés 8
3.1.4 Conclusions : 9
3.2 Deuxième partie : L’enveloppe culturelle minimale 10
3.2.1 ECM : base de toute culture partagée 10
3.2.2 Communication et méta-communication 11
3.2.3 Autonomie 11
3.2.4 Sens 13
3.2.5 La croissance p134 (schémas à reprendre) 15
3.2.6 Le changement 15
3.2.7 Le consensus 15
3.2.8 Cultures d’entreprises 15
3.3Troisième partie : Le tableau de bord du coach 16
3.3.1 1- Le développement des identités intégrées 16
3.3.2 2- La grille RPBDC P 173 16
3.3.3 3- Les quinze paramètres 18
3.3.4 4- Les zones d’intervention 19
3.3.5 5- Les états du moi responsable 20
3.3.6 6- Les cadres de référence 20
3.3.7 7- Les degrés de l’autonomie 20
3.4 Quatrième partie : Coaching individuel.P233 21
3.4.1 Les enveloppes d’identité managériale 21
3.4.2 Les stades de développement du responsable p247 21
3.4.3 Contenu du coaching 22
3.4.4 Coaching lié aux entretiens d’évaluation 22
3.5 Cinquième partie : Coaching d’une équipe, le team building 23
3.5.1 ORF : Opérations, Régulations, Formation 24
3.5.2 Devpt équipes 25
3.5.3 Mise à plat desreprésentations 29
3.5.4 Circuit confiance 30
3.5.5 Communiquer, Méta communiquer et Sur communiquer 30
3.5.6 Mon, ton, son, notre, mon 31
3.6 CONCLUSION : 14 axes de travail du coach 32
3.6.1 Combinaison C et TB 32
3.6.2 Relation avec le dirigeant 32
3.6.3 Relation avec membres du groupe 32
3.6.4 Attitude hors groupe 32
3.6.5 Optimisation des objectifs 323.6.6 Ambiguïté du statut de coach 32
3.6.7 Optimisation du rôle de coach 32
3.6.8 Modélisation et compensation 32
3.6.9 Symbiose transitionnelle 33
3.6.10 Responsabilité du c 33
3.6.11 Décision finale du dirigent 33
3.6.12 Processus de c 33
3.6.13 C porteur de sens 33
3.6.14 Autonomie et partenariat du coach 33
3.6.15 Le coaching d’une équipe, malgrécertaines similitudes, est différent du team building. 34
4 Discussion et critique 34
5 Actualité de la question 35
6 Bibliographie 35

Biographie de l’auteur

Vincent Lenhardt est diplômé d'HEC, il a fait des études en MBA à l'Université de Chicago et il est également Docteur en psychologie.
A la fois consultant et coach, il a été l’un des plus actifs propagateurs en France des méthodesd’accompagnement des dirigeants (coaching) et des équipes de direction (team building).
C’est vers la fin des années 1980 qu’apparu en France les premiers articles sur le coaching et le team building et V. Lenhardt, président de l’Association européenne d’analyse transactionnelle, fut l’un des premier en France à mettre en place ce système et à le promouvoir notamment en créant son cabinetTransformance qui est à l’origine de la formation de plusieurs centaines de consultants et agents de changement ainsi que de l’accompagnement depuis plus du vingtaine d’année de nombreux dirigeants.
Considéré par certains auteurs comme étant la personne ayant introduit le coaching en France, il a su se donner une image et un renom notamment grâce à ses différents livres à succès.

Hypothèses

Lecoaching est un champ (s’adresse à l’élément humain ds l’entreprise) et une approche (philosophie, attitudes, procédures).Il touche tous les niveaux de l’organisation et devient un moteur du dvpt de l’intelligence collective.
Une vision holomorphique (la partie genere le tout et le tout genere la partie) devient nécessaire.

Le coaching vise à instaurer en chacun une instance psychique et...
tracking img