Ress

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5402 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. L’informatique de l’entreprise à l’époque de la société de l’information et de la connaissance
Dans le cadre du Sommet mondial de la société de l’information (SMSI) (http://www.itu.int/wsis/index-fr.html), organisé en deux phases, à Genève (2003) et à Tunis (2005), deux termes ont occupé le devant de la scène : la société de l’information, et la société de la connaissance. 1.1. Société del’information /Société de la connaissance Dans un livre dédié aux « enjeux de mots » de la société actuelle (Ambrosi et al., 2005) on pose de questions sur ses caractéristiques fondamentales : „Comment définir les profondes transformations apparues parallèlement à l’introduction accélérée dans la société de l’intelligence artificielle et des nouvelles technologies de l’information et de lacommunication (TIC)? S’agit-il d’une nouvelle étape de la société industrielle ou entrons-nous dans une nouvelle ère? « Village global », « ère technotronique », « société post-industrielle », « ère » ou « société de l’information » et « société de la connaissance » sont quelques uns des termes forgés pour tenter d’identifier et de comprendre la portée de ces changements.” En utilisant principalement lasource mentionnée, on va analyser la signification des derniers deux concepts, comme les plus fréquemment associés avec les transformations actuelles et futures de la société. Société de l’information Utilisée pour la première fois dans les années 1970, l’expression société de l’information (information society) réapparaît au cours des années 1990, dans le contexte du développement d’Internet et desTIC. À partir de 1995, elle figure à l’ordre du jour des réunions du G7 (devenu G8, regroupant les chefs d’État ou de gouvernement des nations les plus puissantes de la planète). À partir de 1998, elle a été choisie tout d’abord par l’Union Internationale des Télécommunications, puis par l’ONU comme titre du Sommet mondial mentionné antérieurement. Dans ce contexte, la notion de société del’information, en tant que construction politique et idéologique, s’est développée dans le cadre de la globalisation néolibérale qui visait principalement à accélérer l’instauration d’un marché mondial ouvert et « autorégulé ». Cette politique était menée en étroite collaboration avec des organismes multilatéraux comme l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le Fonds monétaire international (FMI) et laBanque mondiale afin que les pays peu développés abandonnent les réglementations nationales ou les mesures protectionnistes risquant de « décourager » les investissements. En effet, vers la fin du 20e siècle, alors que la plupart des pays développés avaient déjà adopté des politiques de mise en valeur de l’infrastructure des TIC, le marché des actions du secteur de la communication a connu un essorspectaculaire. Cependant, les marchés du Nord ont commencé à être saturés et on s’est mis à faire de plus en plus pression sur les pays en développement afin qu’ils laissent le champ libre aux investissements des entreprises de télécommunication et d’informatique, en quête de nouveaux marchés pour pouvoir absorber leurs revenus excédentaires. Malgré le rôle clé des technologies de la communicationdans l’accélération de la globalisation de l’économie, l’image publique de ces technologies est davantage associée aux aspects plus « conviviaux » de la globalisation, comme Internet, la téléphonie cellulaire et internationale, la télévision par satellite, etc. Société de la connaissance La notion de société de la connaissance (knowledge society), apparue vers la fin des années 1990, est utiliséeen particulier dans les milieux universitaires, comme une alternative jugée préférable par certains à la notion de « société de l’information ».

1

L’UNESCO notamment a adopté le terme « société de la connaissance » ou sa variante, « sociétés du savoir », dans le cadre de ses politiques institutionnelles. Elle a développé une réflexion sur ce thème pour tenter d’introduire une...
tracking img