Ressources naturelles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6421 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|Séance 1 : Créativité | |
|1 |Citez et expliquez brièvement les 4 phases de la créativité. |

1. Phase d’imprégnation: observation du problème et identification des vraies questions2. Phase de détour ou d’éloignement: création d’idées en partant ailleurs
3. Phase de croisement ou de retour ou derapprochement: création d’idées en revenant d’ailleurs
4. Phase de jugement, d’évaluation ou de validation: critique et filtrage des idées
La phase de croisement peut elle-même se décomposer en 2 phases:
_ Croisement effectué par le groupe de créativité
de départ
_ Croisementeffectué par un autre groupe constitué de membres du groupe de créativité initial et d’experts et de décideurs
1. Phase d’imprégnation
Un problème n’est bien posé que lorsqu’il est résolu
- S’informer sur le problème, le cerner
- Se laisser pénétrer par le problème
- Observer, absorber comme une éponge jusqu’à saturation
- Prendre conscience de la vraie nature du problème, de la vraiepréoccupation
- Ne pas perdre de vue le caractère global du besoin, de l’insatisfaction, de l’opportunité commerciale ou technique à saisir ou de désir d’autre chose
Le problème de l’ouvre-boîte, quel est-il au juste?
- Voir ce qu’on peut bien faire d’autre avec le principe de l’ouvre-boîte?
- Ou voir comment faire pour ouvrir une boîte?
- Et si les boites s’ouvraient toutes seules?
- Et si lesaliments étaient conservés autrement
qu’en boîtes?
2. Phase de détour, d’éloignement
(brainstorming)
Le détour est un acte temporaire par lequel, on s’éloigne de l’objet de son désir, on quitte la pente de l’habitude, partant même à l’opposé, on oublie les contraintes du problème. Des inducteurs sont utilisés pour provoquer cet éloignement. Il restera de ce voyage une originalité ou une audaceenchâssée dans la solution ou le produit final.
Dans le groupe de travail, des novices et des candides sont utiles car ils ignorent ce qui est impossible.
Pour les premières séances, la composition du groupe est réalisée en évitant les trop grandes différences de rangs, de statuts, de niveaux d’autorité, d’ascendants, d’expériences, d’âges ou d’expertises.
3. Phase de retour ou de croisementRechercher des rapports entre les idées lointaines et le problème, créer des idées en revenant d’ailleurs.
Confondue souvent avec la phase de jugement car on réintroduit les contraintes de la réalité.
0n est tenté immédiatement de détruire le rêve et de casser, par la critique ou le doute, la nouveauté encore chancelante, mal formulée.
Redescendre dans le réel en formulant les critiques nécessairesen phrases positives. On écoute l’enregistrement du brainstorming afin de croiser. On entend quelqu’un dire:
« Et si je passais à travers les murs »
Il faut bien réintroduire la solidité du mur. Mais ne pas dire: « Tu te ferais une bosse »
On entend: « On pourrait ménager une ouverture qui s’ouvrirait à volonté »
Ne pas dire: « Ca s’appelle une porte ou une
fenêtre »
Ne pas dire, et sipossible, même ne pas penser:
« Ca ne tiendra pas »
« Ca ne sera pas assez résistant »
« C’est impossible »
Mais dire:
« Et pour que cela tienne… »
« Et pour que ce soit résistant… »
« Et pour que ce soit possible… » On entend comme idée de slogan pour un musée:
« L’amour de l’art »
Ne pas dire:
« C’est une expression qui est connue, elle est dans le dictionnaire des locutions »
Ne pas dire:« Ca existe déjà »
« Ca s’appelle un périscope »
« Ca s’appelle la soudure à l’arc »
Peu importe que cela existe déjà, ce qui vient d’être dit est un point de départ et non une arrivée. Ne pas casser l’imaginaire pas la solidité du réel, mais ramener l’imaginaire vers le réel.
4. Phase de jugement
Généralement, ce n’est pas le même groupe qui conduit cette phase. Les solutions sont...
tracking img