Restructuration bancaire au maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 210 (52310 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
S.M. le Roi Mohammed VI adresse un message aux participants à la commémoration du 40 éme anniversaire de système financier marocain .
( mardi 16 novembre 1999 )

‘’Louange à Dieu

‘’Que la prière et la bénédiction soient sur le Prophète ,sa famille et ses compagnons ,

Mes dames et messieurs les participants à la célébration du 40éme anniversaire del’établissement du système financier marocain,

Quarante années se sont écoulées depuis que sa Majesté le Roi Mohammed V, que Dieu l’ait en Sa Sainte miséricorde , a décidé , dans son discours du Trône du 18 novembre 1959, la création de six institutions financières pour répondre aux exigences de l’économie nationale au lendemain de l’indépendance . Depuis lors , le rôle efficient du systèmefinancier dans le financement du développement économique s’est confirmé de manière éloquente .

L’expérience du système financier marocain a démontré sa capacité d’adaptation , puisque le contexte protectionniste dans lequel il a été établi , ne l’a pas empêché d’assumer sa mission dans un environnement d’économie libérale. La question qui se pose à nous avec insistance aujourd’hui , est dedéfinir les restructurations nécessaires pour que ce secteur puisse s’acquitter de ses responsabilités dans le nouvel environnement de l’économie mondiale .

Plusieurs options se sont imposées au lendemain de l’indépendance , et notre économie a connu une chute des investissements et une aggravation de la fuite des capitaux .

Devant cette situation, il était nécessaire de mobiliserles ressources financières pour encourager l’investissement . Ainsi, des mesures avaient été prises pour arrêter l’hémorragie des capitaux et favoriser l’épargne pour qu’elle soit au service de l’économie .

De même qu’il a été procédé à l’adoption de mesures de nature à consolider notre souveraineté économique . Parmi les plus importantes mesures figuraient la rupture du lien avec lefranc français le28 décembre 1958 , la restructuration de l’Office des changes le 28 janvier 1958, la création de Bank Al Maghrib le 1er janvier 1959 et l’instauration du dirham le 17 octobre 1959 .

Il a été procédé par ailleurs à la création de structures à même de financer l’investissement, dont la banque marocaine du commerce extérieur en vue d’encourager le commerce extérieur , et labanque nationale pour le développement économique en vue de financer les projets d’ investissement .

L’autre aspect auquel le système financier marocain s’est attelé, a trait à la mobilisation des capitaux locaux afin qu’ils contribuent au financement de l’économie , notamment par la création de la Caisse d’épargne nationale de sécurité et de la Caisse de dépôt et de gestion .

Leprocessus de création d’établissements financiers de nature à impulser l’économie marocaine s’est poursuivi sous le règne de notre vénéré père ,Sa Majesté le Roi Hassan II , que Dieu bénisse son âme . Ainsi, ont été créées la Caisse nationale de crédit agricole en 1962, les sociétés d’investissement et la société nationale d’investissement en 1966 .
Depuis le années quatre-vingt , notre paysa connu des réformes structurelles dans le sens de la libéralisation du secteur financier et de son adaptation aux nouvelles donnes en vue d’impulser le développement. Partant de cette nouvelle approche , le secteur bancaire se devait d’entrer en compétition au sein même du système bancaire d’une part, et avec d’autres sources de financement, de l’autre .

Mes dames et messieursNotre économie fait face aujourd’hui à de nouveaux défis, aussi bien au niveau interne qu’externe.

Il est nécessaire , au plan interne, de réaliser un taux de croissance à même de répondre aux besoins et exigences des populations en matière d’enseignement , de santé et d’infrastructures . Pour ce faire , il est nécessaire d’atteindre pour les prochaines années un taux de croissance...
tracking img