Resume de nana de emile zola

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2794 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
RESUME :
Nana est le neuvième épisode des Rougon- Macquart et raconte l’histoire d’Anna Coupeau, dit Nana, fille de Gervaise Lantier et de Coupeau.
L’histoire débute en avril 1867, lors de la première représentation de la « Vénus Blonde ». Nana détient le rôle principal. Elle n’a aucun talent mais elle réussit à séduire le public par sa beauté et son audace.
Ce métier pousse à ses pieds uncortège de prétendants plus ou moins riches.
Parmi eux, Steiner, riche banquier décide d’acheter à Nana une somptueuse maison à la campagne.
Là-bas, elle s’offre une aventure avec Georges, un jeune adolescent.
De retour à Paris, elle reçoit régulièrement des visites de Steiner et du comte Muffat.
Mais Nana finit par se lasser de cette vie et décide de tout abandonner pour partir vivre avec l’élude son cœur, l’acteur Fontan.
Au bout de quelques mois de vie commune, il n’hésite pas à la battre et à lui couper tout vivre.
Elle décide alors de se prostituer.
Puis, finalement, elle s’enfuit chez sa tante et se réconcilie avec le comte Muffat. Nana adopte alors une vie de luxe (hôtel, serviteurs, chevaux...) grâce à la générosité du comte et de ses nombreux amants.
Mais ils ne peuventsatisfaire tous ses besoins. Ainsi, Philippe est emprisonné pour vol.
Ne pouvant rembourser toutes ses dettes, Nana disparaît.
Plusieurs mois après, elle revient à Paris voir son fils atteint de la variole, elle contracte la maladie et en meurt en juillet 1870.

BIOGRAPHIE D’EMILE ZOLA :
Emile Zola naît en 1840, fils de François Zola, ingénieur originaire de Venise et d’Emilie Zola, née Aubert,d’origine beauceronne.
En 1847, François Zola meurt et la famille est alors ruinée.
De 1852 à 1858, Emile Zola fait de bonnes études au collège d’Aix où il se lie d’amitié avec Paul Cézanne, son aîné d’un an.
De 1858 à 1862, Zola, venu à Paris, déraciné, abandonne ses études et connaît la misère avant d’entrer, sur recommandation, à la librairie de Louis Hachette.
Entre 1862 et 1866, Zola, devenuchef de la publicité chez Hachette, débute dans le journalisme, en province, puis à Paris à « l’Evénement « et au « Figaro » de Villemessant.
Il publie en 1864, les « Contes à Ninon », en 1865 « La Confession de Claude », il quitte Hachette en 1866.
En 1867, Zola fait paraître « Thérèse Raquin » puis « Madeleine Férat » en 1868.
Zola dresse pour l’éditeur Lacroix le premier Plan Général desRougon-Macquart (dix volumes prévus ).
Entre 1870 et 1893, Zola publie les vingt volumes des Rougon- Macquart, dont « La Fortune des Rougons» (1870), « L’Assommoir » (1877), « Nana » (1880), « Germinal » (1885), « La Bête humaine » (1890), « Le Docteur Pascal » (1893).
Zola s’interroge sur la religiosité de la fin du siècle à travers l’abbé Pierre Froment en quête d’une « religion nouvelle » danstrois villes symboliques de l’évolution du christianisme : « Lourdes » (1894), « Rome » (1896) et « Paris » (1898).
Zola, convaincu par Bernard Lazare de l’innocence de Dreyfus, fait paraître « J’accuse » dans « L’Aurore » de Clemenceau (1898). Condamné par deux fois, il s’exile en Angleterre pour un an.
Revenu en France après le suicide du commandant Henry, il publie son message d’espoir, « LesQuatre Evangiles », « Fécondité » (1899), « Travail » (1901), « Vérité » (paru en 1903, après sa mort accidentelle ( ?) en 1902).

CONDITIONS DE REDACTION DE « NANA » :
Dès 1878, Zola prépara son roman par de minutieuses recherches faites dans des ouvrages spécialisés ou sur le terrain. Zola était très soucieux de précision et de fidélité à la réalité des êtres, des lieux, des choses.
Cettepréparation l’a conduit à visiter l’hôtel particulier d’une « cocotte », à assister à un dîner en compagnie de demi-mondaines, à visiter les coulisses du théâtre des Variétés…
Pour le Grand Prix de Paris au bois de Boulogne (chapitre XI), Zola a assisté en juin 1879 à la course du Grand Prix.
Mais le projet de Nana remonte déjà aux temps de l’élaboration des Rougon- Macquart. Dans les dix...
tracking img