Resume des liasses de "les pensees" de pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 48 (11867 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Résumé des liasses
Liasse I, Odre
Objet : il cherche la méthode la plus efficace pour persuader le lecteur d'embrasser la foi chrétienne, en faisant appel plus au coeur qu'à l'esprit. Il développement un développement qui se fonde sur deux vérités : misère de l'Homme sans Dieu et la félicité de l'Homme sans Dieu. A la première phrase il fait référence à St Augustin, un ouvrage janséniste. Audeuxième fragment il se pose la question de quelle forme doit prendre cet ouvrage : dialogues? lettres?, une combinaison de formes déjà employées dans les Provinciales. Au fragment 4, il se pose la question de la composition, un commentaire? la nature est corrompue avec la nature elle-même mais Dieu est le réparateur. Par cet ouvrage, il veut mettre un terme à la corruption des libertins.
LiasseII, III ,IV et V
Liasse de II à VII = peinture de l'Homme, l'Homme sans Dieu
Liasse I fragment 12 = "vénérable parce qu'elle a bien xonnu l'Homme", double nature de l'Homme
Liasse II, III et IV = vanité et misère de l'Homme, soumission à l'apparence = ennui, angoisse
Liasse V, raison des effets = la cause de ces effets est la société humaine réglée par la concupiscence (désir impossible àassouvir car sans justification précise)
C'est la première preuve de l'Homme à comprendre la raison des effets, il est sur le chemin de la grandeur.
Liasse VI : la grandeur de l'Homme
Il a conscience de sa misère et c'est ce qui le différencie de l'animal.
Liasse VII
La conclusion partielle, contrariété (au sens de contraire) = grandeur et misère, les deux phases de l'Homme.
Liasse VIII à XIIFelicité de l'Homme avec Dieu. cf liasse 2, fragments 11 à 43
Misère : faiblesse, bassesse, petitesse. Elle met en évidence les incohérences et les contradictions huamines, qui montrent l'échec de la toute puissance de la raison humaine, sa raison est en réalité vide.
1) La vanité dans le jugement = impossibilité de bien juger car les Hommes attachent beaucoup de valeurs à ce qui en réalité en apeu. Vanité des choses qui ne méritent pas l'intention des Hommes. l'Homme s'attache à ce qui n'est plus, au passé, on voit la réaction de l'Homme dans le temps dans le fragment 43, il s'intéresse à ce qui n'est pas encore mais ne s'intéresse pas au présent.
2) L'impuissance dans le jugement = nous jugeons sans repères, sans conditions = ici c'est la thématique du trop ou du trop peu qui estdéveloppée (cf. fragments 35 et 38) et dans laquelle l'Homme se perd.
3° Vanité, les institutions et les rapport sociaux (cf. liasse 3) = les distinctions hiérarchiques induisent des catégories de jugement qui sont vaines en profondeur et utiles en surface. Certains fragments parlent du choix d'un métier, à l'appartenance à un monde social. Le choix des dirigants est sujet à l'incohérence.
Le coupleMisère/Grandeur (liasses 2 à 7)
le couple Misère / Grandeur est un élément important de l’argumentation menée par Pascal dans les liasses n°2 à 7
Dans les papiers découverts par ses descendants à sa mort, Pascal nous livre, entre autres, le travail préparatoire d’une Apologie de la religion chrétienne qu’il destinait aux libertins. Ces hommes, qu’il avait en son temps fréquentés, forts de leurfoi en la raison humaine sont, pour beaucoup, des esprits forts qui ont passé la religion chrétienne au crible puis l’ont rejetée tranquillement. À ces hommes, Pascal voudrait montrer leur vraie nature, misérable, pour faire naître en eux le besoin de se tourner vers Dieu qui, seul, pourra apaiser leurs désirs et expliquer leurs contradictions.
Montrer la misère et la grandeur de l’homme est unlieu commun, à divers titres, des écrits spirituels ou moralistes des XVIème et XVIIème siècles. L’originalité de Pascal, avant tout moraliste dans la première partie des Pensées, est de commencer son apologie par une description de l’homme et de ne présenter la religion chrétienne que dans un second temps. Un tel choix est justifié par son destinataire qui ne saurait entrer dans une démarche...
tracking img