Retour du prtectionnisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1184 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le retour du protectionnisme face à la crise
L’année 2008 est frappée par une crise financière et économique majeure, qui s’étend à tout les pays. On observe un désinvestissement dans le secteur bancaire national. Dans la Zone euro, le PIB recule depuis le deuxième trimestre de 2008. La France est en récession, la croissance du PIB de la France pour l’année 2008 est estimée à 0,7. Le volumede la production ralenti. L’affaiblissement de la demande affecte la production dans le commerce. On constate un net ralentissement dans la construction. L’industrie automobile est fortement touchée, on observe une baisse de -6,7% en 2008.
Les échanges internationaux se basent aujourd’hui sur les principes du libre-échange. Cette doctrine prône suite aux travaux de D. Ricardo, E. Hecksher, B.Ohlin et P. Samuelson, la spécialisation internationale et la suppression de toute entrave aux échanges. Au « laissez-faire » libéralisme concurrentiel correspond ainsi le « laissez-passer » du libre-échange. Le protectionnisme est souvent opposé à cette doctrine. Elle recommande de limiter l'entrée des produits (biens et services) et/ou des capitaux en provenance de l'étranger sur le territoirenational par des moyens divers.
Le premier article publié par le Figaro, présente les arguments du président Sarkozy face aux accusations de protectionnisme ; le second publié par la tribune relate l’entretien de l’historien démographe, Emmanuel Todd sur le protectionnisme ; Et enfin Libération par l’entretien de Eric Eyer, un économiste qui décrit le retour au protectionnisme.
A partir de cesarticles sélectionnés, il est intéressant de voir dans un premier temps les avantages et les inconvénients du libre-échange ; et dans un second quelles sont les causes et les conséquences du recours au protectionnisme.

I - Les échanges internationaux fondés sur le libre échange
De manière générale, les échanges internationaux sont essentiels, car aucun pays ne dispose de tous les produitsnécessaires à son fonctionnement, aucun pays ne peut vivre en autarcie. Le libre-échange dispose d’avantages profitables mais aussi d’inconvénients.
A / Les Avantages du libre échange
On note principalement, l’ouverture des marché, ce qui entraine une baisse des prix des biens , et la réalisation d’économies d’échelles. Ce que souligne Emmanuel Todd dans la Tribune. La concurrence qui s’exerce entreproducteurs nationaux et internationaux permet au consommateur d’élargir ces choix et de bénéficier d’un prix moindre si les producteurs étrangers sont plus productifs.
L’accès aux ressources est plus aisé. Il y a une fourniture plus facile de capitaux. On accède plus facilement aux croissances techniques de pays étrangers, qui peut se faire par l’acquisition de brevets.
La divisioninternationale du travail est d’une grande efficacité économique, elle permet une meilleur allocation des ressources au niveau mondial : chaque pays se spécialise dans la production où il est le plus efficace.
Sans oublier une croissance forte, qui se traduit par une baisse des prix, une augmentation de la demande, les entreprises vont augmenter leurs productions.
B / Les inconvénients du libre-échangeToutefois, l’échange ne présente pas que des avantages : ainsi il en est de la baisse des prix relatifs et du pourvoir d’achat sur l’extérieur, du transfert des industries polluantes des pays en voie de développement (PED) des industries polluantes des pays développés, de la délocalisation d’emplois vers les pays à bas salaires.
Il a aussi pour conséquence le déclin de certain secteurd’activité, la remise en cause de certain acquis sociaux pour les salariés, du par exemple à la concurrence accrue avec l’Asie.
On risque également un ralentissement de la croissance, en raison par exemple des restructurations.
L’interdépendance des économies est une des conséquences de l’essor des échanges internationaux. Elle peut être négatif dans le sens où plus de 70% du commerce mondial est...
tracking img