Retraite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1410 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Aujourd'hui, l'Etat français doit faire face à un problème complexe, celui du financement des retraites. En effet, le système des retraites par répartition qui s'appuie sur le principe de solidarité entre les générations, n'est vraisemblablement pas compatible avec une population vieillissante et une croissance faible.
Quels problèmes posent le financement des retraites en France et quellessolutions pouvons-nous envisager ?
Pour répondre à cela nous verrons dans un premier temps, la remise en cause du système de retraite par répartition puis nous parlerons des problèmes économiques soulevés par les modalités du financement des régimes de retraite. Puis, nous aborderons les mesures engagées pour sauvegarder le régime de la retraite. Enfin, traiterons des solutions à mettre en place.1/ La remise en cause du système de retraites par répartition
Ce système retraite risque de ne plus être viable sur le moyen terme et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, à cause des évolutions démographiques car d'une part il ya eu un accroissement du nombre de personnes à la retraite. Ce phénomène va se poursuivre dans le temps avec l'arrivée à l'âge de la retraite des générationsnombreuses du Baby-boom. D'autre part, d'un allongement de la période de retraite liée à un accroissement de l'espérance de vie ce qui fait que les retraités perçoivent des pensions sur une plus longue période.
Enfin, cette évolution ne s'accompagne pas d'une augmentation équivalente de la population active qui a tendance à rester stable sur une moyenne période.

2/Les problèmes économiques soulevéspar les modalités du financement des régimes de retraite
En plus des problèmes de financement des dépenses de retraite dans l'avenir, se pose le problème des modalités de financement des retraites actuelles.
En effet, le mode de financement actuel fondé sur un système de répartition, fait peser sur le facteur travail l'intégralité du financement du système des retraites par le biais decotisations sociales patronales et salariales calculées sur les salaires perçus par les personnes ayant un emploi.
En conséquence, ces modalités de financement se traduisent par une hausse du coût du facteur travail au niveau de l’entreprise puisque celui-ci inclut les cotisations versées par l'employeur. La hausse des cotisations rendue nécessaire du fait le la croissance des dépenses liées au versementdes retraites risque alors de se traduire dans la sphère économique par une perte de compétitivité de l'économie française par rapport à ses principaux concurrents. Les conséquences peuvent être multiples : délocalisation de la production vers des pays ou les charges sociales sont plus faibles qu'en France, substitution du capital au travail puisque le facteur capital n'est pas soumis à pareilprélèvement.
En définitive, ce mécanisme risque d'entraîner une diminution de l'emploi salarié ce qui nécessiterait alors d'accroître encore les cotisations sur les salaires afin de compenser les pertes de recettes liées à la diminution de la population active occupée. L'économie française risque alors de s'enfermer dans un cercle vicieux ou la hausse des cotisations entraîne une réduction du nombrede cotisants qui entraîne à son tour une nouvelle hausse des cotisations.
De plus, les modes de financement des dépenses de retraite se retrouvent en contradiction avec les mesures mises en œuvre par les pouvoirs publics dans le cadre de la lutte contre le chômage.
En effet, l'un des axes de la lutte contre le chômage passe en France par la revalorisation des filières ayant un fort contenu enmain d'œuvre. Ces filières, confrontées à une compétitivité-prix importante de la part de pays à faible coût de main d'œuvre ont obtenu de la part des pouvoirs publics un allégement des charges sociales pesant sur les bas salaires. Cette décision, poursuivie dans le temps se répercute sur les comptes des organismes sociaux puisque ceux-ci se trouvent privés de fait d'une partie des recettes...
tracking img