Revendications ethniques en afrique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2122 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Afrique est un continent qui constitue une zone de tensions, de divergences et de conflits, dus principalement aux problèmes ethniques. Les ethnies les plus importantes se subdivisent en tribus, en principe groupement de famille ayant la même origine. Il est bien évident que cette organisation ethnique pèse d’un poids très lourd sur l’existence des Etats qui rassemblent arbitrairement desethnies différentes , parfois elles-mêmes éclatées en plusieurs pays. Dans ce continent meurtri, l’insolente prospérité de quelques uns contraste fortement avec le désespoir du plus grand nombre, victimes des malheurs, et des fléaux qui s’abattent sur cette région : famine, épidémie, désordres.
Les structures des Etats péniblement mises sur pied dans des années 60, s’affaissent, les écoles, lesdispensaires, les routes ont disparu, les services publics ne sont plus assurés, l’anomie s’étend et l’économie se meurt.
A cela s’ajoutent de nouveaux facteurs aggravant, les guerres ethniques reprennent avec une férocité et une intensité, laissant penser que la montée des revendications ethnique est l’une des principales causes du malheur africain.
 
 
L’Afrique est un creuset de races etd’ethnies mal réparti sur les pays du continent africain à cause des frontières héritées de la colonisation.
L’Afrique est le continent noir par excellence qui se compose de différents groupes raciaux dont les principaux sont :
Les pygmées, les Boschimans et les Nègres.
Les pygmées est un groupe ethnique africain vivant dans la forêt équatoriale, caractérisé par la petite taille de ses individus.
LesBoschimans, peuple de l’Afrique australe (aujourd’hui, moins de 50000 individus nomadisant dans le désert du Kalahari, en Namibie).
Les Nègres, qui présentent, dans le visage, certaines des caractéristiques du type noir. Ils constituent le fond de la population africaine. La distinction entre Nègre et Bantous peut se faire en fonction des critères physiques et culturels. Pour les Nègres, ilsoccupent l’ouest africain et les Bantous occupent l’Afrique centrale et australe.
Les populations africaines se sont déplacées dans toutes les directions du continents. Alors la diversification, résultant des métissages, s’est conjuguée à l’installation dans des milieux géographiques variés, pour multiplier les genres de vie spécifique des groupes humains. Or la population africaine est connue pourune multitude d’ethnies caractérisée par leur dialecte, leur coutume, leur habitat, leur constitution familiale, en un mot par leur culture.
Il est bien évident que cette organisation ethnique a des influences sur l’existence des Etats postcoloniaux qui rassemblent arbitrairement des ethnies différentes.
Pour les frontières, elles sont presque toutes artificielles en Afrique car elles ont ététracé par la colonisation de façon tout à fait arbitraire, puisque, quel que soit celui-ci, il ne connaissait rien au centre de l’Afrique ni à ses populations, de sorte qu’il a défini des limites purement administratives. Cela n’avait guère d’importance pour les gouverneurs coloniaux ; mais à partir du moment où les Etats se sont décolonisés, c’est à dire dès qu’ils sont devenus indépendants, lasituation est devenue fort grave, car ces limites administratives étaient ainsi de véritables frontières d’Etats. Dès lors, celle-ci coupaient les peuples, séparaient les populations, sans tenir compte qu’en Afrique les populations se répartissent selon leur genre de vie, ce qui est naturel. Or les frontière ont découpé les ethnies comme un gâteau et l ‘on constate que les gens de chaque côté d’unefrontière se comprennent, car il s’agit d’un même peuple, alors que leurs compatriotes plus au nord leur sont étrangers, d’où ces Etats artificiels. Cela signifie qu’à part la RWANDA et le BURANDI, qui ne sont pas monoéthniques mais biethnique, et qui sont monolinguistiques, presque tous pays en Afrique subsaharienne sont plurilinguistiques, c’est à dire qu’ils sont composés de peuples...
tracking img