Revisions

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (935 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Par quoi les personnages de Fin de partie sont-ils liés ?  (proposition de corrigé)

Dans Fin de partie, Beckett invente quatre personnages de clowns tristes condamnés à survivre ensemble. Sice petit microcosme n’en finit pas de finir, c’est sans doute parce que les personnages sont indéfectiblement liés. Ils le sont d’abord par les circonstances qui les enchainent les uns aux autres,ils le sont aussi par les sentiments ambivalents qui les unissent

C’est d’abord l’hostilité du monde extérieur qui contraint les personnages à une cohabitation dans ce qu’ils appellent « lerefuge ». Le monde inventé par Beckett est un monde qui a vécu un cataclysme, une catastrophe (et Beckett, en réduisant le langage à sa plus simple expression ouvre tous les champs d’interprétation : onpeut songer au déluge biblique, aussi bien qu’à la catastrophe nucléaire dont la menace est très présente dans les années 50) : tout est « zéro », « mortibus » déclare Clov (p. 44)
Lesinfirmités physiques dont ils souffrent tous contribuent aussi à les rendre dépendants les uns des autres : Nagg et Nell sont culs de jatte et vivent dans des poubelles. Hamm est aveugle et paralytique. Clovest le plus valide des personnages mais il souffre « j’ai mal aux jambes, c’est pas croyable. Je ne pourrai bientôt plus penser ». Du reste lui aussi est victime d’une anomalie : il ne peut pass’asseoir. Les infirmités respectives de Hamm et de Clov illustrent bien la dépendance dans laquelle ils sont l’un de l’autre : Hamm est le maître et formule ses volontés ; Clov est servile et manquejustement de volonté : « fais ceci, fais cela, et je le fais. Je ne refuse jamais » (p. 59)
A ces éléments s’ajoute l’était d’indigence de plus en plus grande dans laquelle sont les personnages : « iln’y a plus de bouillie » (21), « il n’y a plus de dragées » (74), « il n’y a plus de calmant » (92) « il n’y a plus de cercueil » (100). Ils se torturent les uns les autres en jouant sur ces...
tracking img