Revolte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1212 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
13 janvier 2011

Le soulèvement de la jeunesse en Tunisie est une vraie révolte politique

Posted by revolutiontunisie under Uncategorized
[3] Comments 
Cinquante morts au bas mot. Des immolés par le feu chaque jour. Des villes entières, partout le pays s’insurge. L’armée entre en lice. Un couvre-feu décrété sur le grand Tunis. Quels contre-feux pour éteindre la révolte ?
L’hiver 2011 avu, avec le sang qui a coulé à Kasserine et à Tala la radicalisation de la protestation et l’émergence d’une révolte inédite dans une Tunisie longtemps encagée. Une révolte sans revendications sociales. Une révolte qui s’en fiche comme de l’an quarante du pain et de l’emploi. C’est une révolte politique, entière. Ce n’est pas une révolte de poussières d’individus mais de villes, de village et decités entières. Une révolte politique radicale. Celle qui campe sur une position non négociable. Une révolte qui plaide pour le collectif contre l’individualisme, pour la loi contre celle du plus fort, l’égalité contre les privilèges, pour le citoyen contre le client. Une révolte qui traque les tièdes, les mous, les hésitants, les parvenus. Une Tunisie qui croit – encore – à la révolution contrel’involution. Elle somme Ben Ali de déguerpir : « vingt trois ans, basta ! ».
Du côté du pouvoir, la répression s’est naturellement radicalisée. L’irrémédiable. Ça a tourné au carnage !
Personne ne voulait de cette tournure des événements. Ni le microcosme de l’opposition en charpie, peu enclin à la confrontation, ni les puissances protectrices soucieuses de l’image – bon enfant – de ce petit pays duMaghreb.
Vite. Il faut sauver Ben Ali de Ben Ali pour que son régime ne sombre pas dans une violence sanglante. « Car la dérive du pouvoir tunisien éclabousse ses protecteurs occidentaux et amène leur opinion publique à leur demander des comptes », ditHélène Flautre, députée européenne.
Lui tendre la perche ? Manifestement, il s’agit de pousser le résident de Carthage à opter pour un changementdans la continuité et de convaincre l’opinion publique que ce changement sans le changement est crédible. Il peut être porté par des bénalistes ou des figures de l’opposition bon teint et conciliants.
Pour cela, il faut, bien entendu, surtout ne plus parler de ce qui doit changer vraiment : la paupérisation, la confiscation des deniers publics, la prise en otage du pouvoir par la mafia, lacorruption à outrance, le système policier, la torture généralisée, les procès pipés, l’omerta, la dépendance de toutes les institutions…
Désormais, les sujets abordés, le ton utilisé, les arguments avancés doivent affermir et promouvoir la certitude que la Tunisie est, avant tout, un pays ordinaire, banal. Y a-t-il une crise entre le pouvoir et la société ? « Quel pouvoir n’y est pas confronté ? », sedemande Borhène Bessaies, un propagandiste de renom. Une jeunesse désabusée ? « N’est-ce pas le lot de toutes les jeunesses de la terre ? »s’indigne Samir Laâbidi, le tout nouveau ministre de la Communication. Des intellectuels militants frustrés qui redressent la tête ? N’est-ce pas le rôle de ces figures médiatiques, à l’image de l’avocat Raouf Ayadi et consorts, de dénoncer et de faire appelaux valeurs universelles ?, minimise encore un blanchisseur de Ben Ali, Béchir Tekkari, le ministre de l’enseignement supérieur. Ils oublient que ce n’est plus les temps des atermoiements. Ben Ali a à faire à un adversaire de taille : la rue qui a repris son mot à dire.
Et les formes de persécution les plus rebutantes sont des « bavures isolées » : tentatives d’assassinat, chasse à l’homme, passageà tabac, vol et saccage des biens, filature, privation de passeport, coupure de ligne téléphonique… toutefois, pour faire sérieux, on admet que ces exactions sont contre-productives. Contre-productif, voilà le terme clef à brandir chaque fois qu’il est question de remise en cause de la légitimité de ceux qui détiennent le pouvoir en Tunisie. Ce qui est une manière de valider les buts tout en...
tracking img