Revolution copernicienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 58 (14441 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Copernic, né en 1473 et mort en 1543 en Pologne, est connu pour avoir "découvert " que la Terre tourne autour du Soleil, contrairement à la croyance en vigueur jusqu’alors. La révolution copernicienne désignerait donc d’abord une révolution astronomique, qui consisterait en l’abandon de la vision géocentrique du monde, et dans le passage à une vision héliocentrique.

Maisest-ce cette découverte que l’on désigne quand on parle de révolution copernicienne ? La révolution copernicienne est-elle seulement une révolution astronomique ? C’est ce à quoi je vais ici répondre.

Je montrerai, après, et à travers l’exposition des étapes de cette révolution, quelle est la nature du progrès scientifique, ainsi que le statut de la théorie scientifique.

 

I- Les systèmesastronomiques de Ptolémée et Copernic

Avant d’aborder la "découverte " de Copernic, il nous faut, pour bien la comprendre, faire un petit saut dans le temps. Il nous faut d’abord savoir, en effet, quelles sont les caractéristiques du géocentrisme, afin de bien mesurer en quoi l’héliocentrisme peut bien être une révolution. Pourquoi pouvait-on croire, il y a plusieurs siècles de cela, que laTerre était immobile au centre du monde, et que le Soleil tournait autour d’elle ? C’est ce à quoi nous allons répondre, à travers les deux plus grands représentants de cette conception : à savoir, Aristote, et Ptolémée.

 

A- L’astronomie précopernicienne : le géocentrisme

L’idéal astronomique précopernicien se trouve dans l’œuvre de Ptolémée, connue sous le nom d’Almageste (140). Leterme d’ " almageste " est un terme arabe, signifiant " grande synthèse ". Pourquoi a-t-on appelé l’ouvrage de Ptolémée ainsi (alors qu’à l’origine, son titre était Syntaxe mathématique) ? Parce qu’il s’agit d’une synthèse de toutes les connaissances astronomiques et cosmologiques (sur la structure de l’univers) accumulées depuis Aristote. L’œuvre de Ptolémée repose donc sur la représentationaristotélicienne de l’univers.

Commençons donc par nous familiariser avec cette représentation du monde aristotélicienne.

1) Représentation antique de l’univers à laquelle se rattache l’astronomie de Ptolémée

a) L’univers des deux mondes

Ce qui est d’abord marquant dans cette représentation du monde, c’est la distinction nette entre deux mondes : celui de la Terre, et celui du Ciel.Cette conception est intuitive, i.e., elle résulte de ce que l’on a coutume d’observer autour de nous. C’est aussi une résurgence de la croyance ancienne selon laquelle le ciel est le domaine des dieux … mais cette croyance elle-même repose sur l’observation quotidienne…

Ce qui les distingue, c’est leur degré de perfection : en effet, dans le monde terrestre, on constate que tout estsoumis à un perpétuel changement : naissance, mort, altération ("corruption "), évolution, etc. Au contraire, dans le monde céleste, il n’y a pas de changements. Les corps célestes se meuvent toujours de la même manière, ils ne naissent ni ne meurent. Le monde terrestre est donc imparfait et le monde céleste est parfait. On nomme le premier monde, le monde "sublunaire ", ce qui signifie "situé sousla Lune " ; si la Lune est une frontière entre les deux mondes, c'est parce que, contrairement aux autres corps célestes, elle change de forme constamment. Le monde céleste se nomme le monde "supralunaire", ce qui signifie qu’il se trouve "au-dessus de la lune ". Ces deux mondes sont donc soumis à des lois totalement différentes.

On observe également que les différents corps obéissent à unmouvement différent : les corps "lourds " (une pierre) tombent, les corps "légers" montent (la fumée, la vapeur). Ils obéissent à un mouvement qui s’effectue en ligne droite. Les corps célestes se meuvent quant à eux de façon circulaire, et de manière uniforme (toujours la même).

b) le monde sublunaire

 

|La sphère terrestre selon Aristote |
|[pic]...
tracking img