Revu de presse retraite 2010

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5215 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier de presse

La réforme des retraites

Article 1 : (France info) France Info - 9 septembre 2010
RETRAITES : grève à la SNCF le 23 septembre
Les syndicats cheminots CGT, Unsa, CFDT, FO, Sud et FSU appellent à la grève le 23 septembre. Une journée d’action interprofessionnelle contre le projet de réforme des retraites de 24h que certains syndicats verraient bien faire durer...
Cettequatrième journée de mobilisation contre le projet de réforme des retraites prend forme. A la SNCF, six syndicats ont annoncé leur participation au mouvement. Sud Rail, s’est prononcé le dernier pour la grève, privilégiant le choix d’un préavis reconductible.
Au sein de la SNCF, les syndicats hésitent à se radicaliser et s’interrogent sur la suite à donner au mouvement. Du côté de laCGT-cheminots, on assure quand même les arrières : "Nous allons aussi déposer une nouvelle DCI (demande de concertation immédiate) pour couvrir les éventuelles suites du 23" a précisé Laurent Russeil.
Même son de cloche chez FO-cheminots qui ne pense pas pouvoir faire fléchir le gouvernement avec un seul jour de grève. "Nous déciderons la semaine prochaine si nous appelons à un mouvement reconductible, maisnous pensons qu’on ne fera pas reculer le gouvernement sans bloquer l’économie au delà de 24 heures", a indiqué son secrétaire général Eric Falempin.
Du côté de la CFTC, cette grève de 24 heures ne suscite guère d’enthousiasme. "Il faut s’engager dans un bras de fer avec le gouvernement via un mouvement reconductible car avec seulement des journées de 24 heures, on risque d’affaiblir lamobilisation", a déclaré Bernard Aubin de la CFTC-cheminots.

Résumé :
Tous les syndicats appellent à la grève, afin de ce mobiliser conte le projet de reforme des retraites. Les syndicats de la SNCF se demandent s'ils font ou non une concertation pour savoir leséventuelles demandes pour poursuivre la grève. Chez FO-cheminots, le secrétaire général veut faire reculer le gouvernement sans bloquer l'économie, pendant 24h. D'autres veulent faire des mobilisations de plus de 24h car sinon cela entrainerais un affaiblissement de la mobilisation.

Article 2 : (la dépêche du midi) Publié le 22/10/2010
LA REFORME DES RETRAITES VOTEE AU SENAT, vote définitif mercredià l'Assemblée
Le Sénat français a voté vendredi la réforme des retraites qui provoque depuis la rentrée un massif mouvement de contestation et de grèves, générant d'importantes pénuries de carburant et constituant la plus grande crise du mandat de Nicolas Sarkozy.Le gouvernement compte sur les vacances de la Toussaint, commencées vendredi soir, pour affaiblir la mobilisation alors que les syndicats ont appelé à deux nouvelles journées d'actions nationales. Déjà adopté par l'Assemblée nationale, le projet de loi a été voté par les sénateurs (177 pour, 153 contre). Le vote définitif du textedevrait avoir lieu mercredi, a indiqué à l'AFP le ministre des Relations avec le Parlement, Henri de Raincourt.
"Vous n'en avez pas fini avec les retraites. Vous avez ignoré ce qu'exprimaient les Français, vous n'avez rien entendu de nos propositions, votre réforme est injuste", avait averti auparavant le patron des sénateurs socialistes Jean-Pierre Bel.
Cette réforme doit reculer de 60 à 62ans l'âge minimal de départ à la retraite et de 65 à 67 ans l'âge auquel il sera possible de percevoir une pension complète. Selon le gouvernement, ces mesures sont indispensables à la préservation du système de retraites par répartition, dans lequel les pensions sont financées par les actifs, car l'allongement de...
tracking img