Revue de presse rsa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3509 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
REVUE
DE
PRESSE

[pic]

SOMMAIRE

INTRODUCTION p. 1

I. IDEOLOGIE DE MARTIN HIRSCH : p. 2
Le projet de loi, une utopie ?

II. LES DEBATS PARLEMENTAIRES : p. 5
Une rupture avec l’idéologie, des obstacles ?

III. LES PREMIERS RESULTATS : p. 7
Témoignages et critiques, l’avis des bénéficiaires

CONCLUSION p. 10

ANNEXES p. 11
•Biographie de Martin Hirsch
• Articles de presse

INTRODUCTION

Le RSA (Revenu de Solidarité Active) comme sujet de notre revue de presse nous a paru correspondre à notre besoin de connaître les nouvelles aides pour les allocataires d’aides sociales, plus particulièrement du RMI.
Face à la précarité qui, en France, touche non seulement les bénéficiaires de minima sociaux, mais aussi unnombre croissant de salariés pauvres, il nous faut prêter attention aux changements qui s’amorcent dans notre société et où, nous, futurs travailleurs sociaux, avons un rôle déterminant pour accompagner les personnes dans le besoin au quotidien.
Par conséquent, face à l’émergence d’une nouvelle catégorie de population, appelés «les travailleurs pauvres», il nous a semblé légitime de comprendreles différents aspects de ce projet et nouvelle loi, le RSA, et les doutes assimilés aux pouvoirs politiques et les usagers. En effet, ce thème d’actualité, au moment de nos recherches, faisait l’objet de débats, ce qui ont éveillé notre curiosité et notre envie de rechercher les origines de ces polémiques dans un domaine en accord avec notre formation.

Nous nous sommes donc interrogées sur lesujet. Ainsi la loi du RSA, comme projet politique, répond-elle aux nouveaux besoins du secteur social ? Et pourquoi l’émergence de cette petite révolution sociale s’est accompagnée d’autant de débats ?

Tout d’abord, nous analyserons l’idéologie du créateur du projet de loi du RSA, Martin Hirsh ; Un projet utopique ?
Puis les débats parlementaires avec l’ouverture de la session extraordinairele 22 septembre 2008 : une rupture avec l’idéologie face aux obstacles ?
Enfin, nous nous intéresserons aux premiers résultats appréhendés du point de vue des bénéficiaires ; témoignages et critiques avant la généralisation de juin 2009.
I.
IDEOLOGIE DE MARTIN HIRSH :
Le projet de loi, une utopie ?

Le RSA (Revenu de Solidarité Active) a été proposé, par Martin Hirsch, pour la premièrefois en 2007.
C’est lorsqu’il rentre dans le gouvernement de François Fillon qu’il en dévoile l’idée, mais elle date de bien plus tôt. En effet, c’est l’expérience dans l’humanitaire qui a nourri son projet.
C’est une aide financière pour les personnes en difficultés, en dessous du seuil de pauvreté. Cette aide vise selon les chiffres à faire sortir quelques 700 000 personnes de la pauvreté.Ce projet arrive donc dans un contexte de dépression économique. Il est prévu qu’avec la crise financière qui secoue la France, on observe une forte hausse du chômage surtout pour les personnes qui ont de faibles qualifications.
Ainsi, ce projet est une volonté de solidarité. Celui-ci «encourage le retour  à l’emploi» (annexe III) en invitant le bénéficiaire à augmenter son revenu.
Nous pouvonsaussi dire que le RSA «vise à réduire la pauvreté mais aussi à inciter les allocataires de minima sociaux à retrouver un emploi». (Annexe I)
Le but de cette mesure est donc bien explicite.

Le RSA remplace donc deux allocations qui sont le RMI et l’API (Revenu Minimum d’Insertion et Allocation Parents Isolés). Son fonctionnement est d’ailleurs assez différent mais comparable à celui de cesdeux aides.
Nous observons deux façons possibles de percevoir le RSA : premièrement, il peut être perçu par une personne en situation de chômage. Ainsi, si une personne touchait le RMI pendant sa période de chômage hier, cette même personne touchera le RSA aujourd’hui, d’un même montant que sa première allocation. La deuxième manière d’accéder au RSA, qui instaure un changement par rapport au...
tracking img