Reward

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1123 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[épisode - 1 ]

Mes pas sont accélérer, ma respiration haletante, pourtant mon coeur bat au rythme normal, cela ne change pas de d'habitude. Et comme à chaque fois, ce soir, il pleut encore. Cela ne me gêne absolument pas, puisque j'ai la sensation que mes pas ce font plus rapide et plus précis. Ne jamais regardez derrière soi, c'est la première règle d'une fuyarde. Ces hommes ne cessent de metraqués, et je ne cesse de courir pour leur échappé, je me suis découvert des talents que je ne soupçonnait pas, aujourd'hui, je vois donc le monde d'une autre façon, d'un autre angle, d'une couleur différent... Pourquoi ? Comment ? Qui ? tant de questions qui restent dans ma tête et auxquelles je ne trouvent pas de réponses. Je tombe et me relève au plus vite, il ne faut pas que je m'arrête,certainement pas, je ne sais pas ce que je risque, mais je sent que ce n'est pas pour m'offrir un thé. Planquée dans une ruelle sombre, je vois mes traqueurs passés au dessus de moi. Je soupire un instant et trouvent à terre un anoraque bleu abandonné. Me camouflant avec, je sort de la ruelle et parcours la foule sous cette pluie battante. Au passage j'attrape une pomme sur le marché d'un vieil hommeà moitié endormis sur sa chaise, il ne me remarque pas, tant mieux, cela m'évitera de courir encore, même si je sais que je pourrais le semer aisément. Dans une ruelle plus profonde je gravit les marches d'un escalier et me glisse par une fenêtre à moitié cassée. Je jette l'anoraque dans le fond de la pièce qui me sert de salon, enlève mon haut noire trempé et fait de même. Je me dirige alors dansla salle de bain délavée et ouvre le robinet et me fais face dans ce mirroir brisé. Mes yeux cernés de noir sont la preuve et la trahison que je ne dors que très peu. La traque ne cesse jamais...
Je coupe le robinet et noie ma tête dans l'eau. Toujours les même morceaux de souvenirs... ceux que j'ai voulu éffacer puisque je ne pouvais plus revenir... je relève la tête essouflée et me regarde ànouveau dans ce mirroir, je cris et frappe du poing l'eau, manquant de brisé le lavabo. Je retourne dans le salon et vais dans la cuisine, deux mouches ne battent en duel pour un morceau de pain racie... j'ouvre le frigo, il n'y a que des bière, pour tout dire, je n'ai que cela comme nourriture... m'affalant sur le canapé complètement abîmé et déchiré, j'ouvre ma bière, mes cheveux mouillés ce collea mon visage, mon regard ce perd dans le vide totale.
Et comme a chaque fois, je boie cette bière telle une alcoolique, je n'ai rien d'autre à faire, je n'ai plus de famille, plus de vie.
Je ne fais de courir pour survivre. Je n'ai qu'un but c'est de trouver la vérité. Je n'ai qu'une envie c'est revivre cette vie que l'on ma douloureusement arrachée, pourquoi ? dans quel but ? quel sens y at-il à brisée la vie d'une lycéenne sans histoire ?

Aaliyah *regard perdu* : je revivrai... je le jure

... : Tu es tellement sur de toi Aaliyah !!!

Non, encore toi. Encore cette voix qui vient me détruire davantage, je l'ai pourtant dit, je ne veux plus...

... : Tu es tellement adorable Aaliyah

Laisse-moi... a cause de toi je pleure, tu me fas pleurer... laisse ces souvenirs au fondde ma mémoire je t'en pris...

... : Ne me laisse pas seul Aaliyah

Aaliyah : Je te l'ai promis...

... : Mais tu es partie...

Aaliyah *pleurant et criant* : Je n'avais pas le choix. *Tout bas* Le choix entre tout supprimé de ma vie pour te protégé ou bien continuer à être à tes côtés et risqué de te perdre sous mes yeux... je...je n'ai pas pu prendre cette dernière décision.

Depuis cejour, je ne peux plus sourire, je ne fais que pleurer, crier... non ces voix je les entends vraiment, ce n'est pas une illusion. Depuis ce jour, le temps est toujours mauvais, il pleut 24H/24H, est-ce que le ciel pleure comme moi ? Souffre t-il en même temps que moi ?

- "Si la vie est dure, tu te dois souffrir autant qu'elle. L'une de vous deux souffrira plus que l'autre, à toi de prouver...
tracking img