Reyhtrur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le chien à l’oreille coupée
Une enquête de Cédric Boukerma

Pensif, l’homme raccrocha le combiné. Tout c’était si bien passé jusqu’à présent... Le permis d’inhumer avait été délivré et hormis la part infime réservée à Stéphanie, les biens de sa défunte épouse lui revenaient de droit. Et voilà qu’une petite garce risquait de tout faire capoter ! Pourtant, il avait habilement mené le jeu. Amaintes reprises, il avait constaté que le vieux pharmacien prêtait moins d’attention aux ordonnances vétérinaires qu’aux autres. Malgré tout, il aurait dû se méfier de la fille ! Elle connaissait trop bien l’écriture des différents prescripteurs de la région. Il se rassura en pensant à la façon dont il était parvenu à l’embobiner. Il avait fait semblant de céder mais c’est lui qui avait fixé le lieudu rendez-vous. Elle ne s’était doutée de rien.
D’un pas décidé, il gagna le parking. Une fois installé au volant, il s’accorda un instant de réflexion. A présent, il ne laisserait rien au hasard ! Il sursauta soudain !
- Le tatouage ! Merde ! J’ai failli oublier le tatouage du chien ! La bête est sûrement morte à l’heure qu’il est, mais ce foutu tatouage...

Cédric sourit en voyant Carolinaaccourir, un bloc sténo à la main.
- Détends toi un peu ! Tu as vu l’heure qu’il est ? Fred ne va pas tarder, on peut boire un verre en l’attendant !
La sonnette de l’entrée retentit. Carolina se dirigeait déjà vers la porte mais celle-ci s’ouvrit à la volée. Fred apparut dans l’embrasure, la mine réjouie, la mèche rebelle sur l’oeil et brandissant un magnum de Champagne.
- Frédéric Faivert,votre expert comptable préféré... Pour vous servir, belle dame !
Cédric contourna le bureau pour accueillir son ami, tandis que Carolina s’occupait des coupes à Champagne.
Lorsqu’ils eurent tous trois un verre en main et après leur habituel échange de plaisanteries, Fred orienta la conversation vers un sujet qui lui tenait à coeur.
- Tu connais mon client Chevier ?
- Celui des composantsélectroniques... Tu m’as traîné à un cocktail mortel chez lui, l’été dernier !
- Oui, c’est bien lui. Et, à propos de « mortel », on m’a raconté une drôle d’histoire à son sujet ! Tu dois te souvenir de sa belle-fille, Stéphanie, c’était la seule belle meuf de la soirée ! Eh bien ! Je l’ai rencontrée cet après midi. Elle a le moral à zéro, la pauvre... Sa mère vient de mourir. Mais le plus beau, c’estqu’elle pense que Chevier l’a assassinée ! J’aimerais bien mener une enquête discrète...
Devant son air conspirateur, Cédric ne put s’empêcher de rire. Se tournant vers Carolina, il précisa.
- Cette fille est vraiment superbe. Mais, contre toute attente, ça fait deux ans qu’elle résiste au plus beau comptable de la région parisienne !
- Justement, tu nous imagines volant au secours de l’orpheline ?On démasque l’affreux beau-père et, pour moi, l’affaire est dans le sac !
- Et t’es certain qu’elle fabule pas ?
- A vrai dire, j’en sais rien... Financièrement ce décès arrange pas mal les affaires de Chevier ! Selon les accords qu’ils avaient conclus à leur mariage, il récupère toutes ses parts de la société ! La petite dit que sa mère voulait modifier ces dispositions. Il paraît qu’elle seméfiait de son mari. Elle était suivie pour un problème cardiaque et il aurait tenté je ne sais quelle magouille parmi ses médicaments. Depuis, elle cachait soigneusement ordonnances et potions ! La pauvre femme est morte dimanche dernier dans leur maison de campagne.
- Est-ce qu’il y a eu enquête ?
- Non, ça c’est passé dans un bled d’Eure et Loir où Chevier fait figure de notable !
- Et toi,t’en penses quoi du bonhomme ?
- Pour moi, c’est un bon client. Avec lui, pas de problème de règlement, il paie rubis sur ongle ! Il est plutôt sympa... Du genre bon vivant et dragueur invétéré !
Après un instant d’hésitation, Fred reprit :
- Mais, tu vois... Il ne me paraît pas impossible qu’il ait voulu se débarrasser de sa femme. Elle était beaucoup plus âgée que lui et c’est elle...
tracking img