Richard write

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (506 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Richard Wright

Petit-fils d'esclave, Richard Wright est né en 1908 à Natchez. Il passe une enfance difficile à Jackson, Mississippi, abandonné par un père alcoolique et élevé par sa mère. En 1925,il déménage à Memphis et c'est à cette époque qu'il découvre l'œuvre de H. L. Mencken. Après avoir exercé de multiples petits métiers, il part en 1927 pour Chicago où, en 1935, il commence àcollaborer au « Federal Writers' Project ». En 1938, il publie le recueil de nouvelles Uncle Tom's children (Les enfants de l'oncle Tom) qui fut récompensé par le « Guggenheim Fellowship » l'année suivante.Son roman Native Son, publié en 1940, rencontre un succès fulgurant. En quelques heures, certaines librairies sont en rupture de stock ; en trois semaines, c’est 215 000 exemplaires qui sont vendus[1].Il devient le premier roman écrit par un Afro-Américain à intégrer la sélection du Book of the Month Club, ce qui accroît encore sa diffusion[1]. Les critiques sont elles aussi enthousiastes etcomparent Wright à quelques-uns des romanciers les plus influents comme John Steinbeck, Theodore Dreiser, Fiodor Dostoïevski ou Charles Dickens[1].Et en 1945 il écrivit Black Boy qui raconte sonenfance.Ces thèmes sont repris dans un roman existentialiste, le Transfuge (1953) et dans Écoute, homme blanc ! (1957), recueil de conférences lues en Europe. On lui doit aussi un roman sur la vie dans lesquartiers pauvres, le Long Rêve (1958), et des récits de ses voyages en Espagne, en Afrique et dans le Sud-Est orientale. Après sa mort, parurent Huit Hommes (1961), Bon sang de bonsoir (1963), ainsi queAmerican Hunger (1977), ouvrage autobiographique évoquant ses années passées dans le Nord des États-Unis.

Pour échapper aux poursuites du gouvernement fédéral américain contre les communistes aumoment du maccarthysme, Richard Wright part se réfugier en France en 1946 avec sa femme et sa fille. La France est selon lui, « le seul pays où il pourra continuer à exprimer ses idées librement. » À...
tracking img