Rien a foutre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1162 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :
Le Romantisme est un mouvement littéraire qui prône de laisser largement place à l'expression des sentiments et des sensations en abolissant les règles strictes de la littérature classique. Il propose de jouer sur les contrastes, sur l'opposition du beau et du laid, du sublime et du grotesque. Il préconise la liberté et le naturel en art. Le Romantisme s'exerce dans les romans,la poésie, ainsi que le théâtre. A sa tête, il y a Victor Hugo, puis viennent Théophile Gautier, Gérard de Nerval, Alexandre Dumas, Alfred de Vigny, Alphonse de Lamartine et Jacques Michelet.

Les limites chronologiques du Romantisme qui sont fixées sont aléatoires car il a continué à influencer la littérature française durant tout le XIXème siècle.
1] Definition :
L’esprit romantique sedéfinit toujours par 3 éléments principaux :
_ Tout d’abord, une exigence de bonheur, de vérité, de liberté et de plénitude qui réponds chez l’individu au sentiment de sa propre valeur et qui se manifeste par une énergie passionnée
_ Ensuite la conscience désenchantée et souvent ironique de tout ce qui dans la société, fait obstacle a l’épanouissement individuelle : le règne du mensonge et de l’argentdu préjugé moral et de la tyrannie la fuite inexorable du temps et l’incertitude de l’avenir, l’insatisfaction des désirs et la vanité de l’action
_ Enfin une volonté de dépasser l’échec par la méditation poétique, le voyage, le rêve, l’exaltation de la nature mais aussi la révolte, le défi lance au monde, la création artistique elle-même .
2]Contexte historique :
Influence de l’Allemagne :Madame de Staël fait un procès à la littérature française dans un ouvrage, entre 1808 et 1810. Elle trouve que la littérature française d'après la Révolution ne laisse pas assez de place à l'expression des sentiments et des sensations. Pour elle, il faut se détourner du modèle gréco-latin pour s'inspirer des littératures du Nord. Les romans de Goethe connaissent un grand succès en Europe. En 1774,il y a Les souffrances du jeune Werther et en 1808 Les affinités électives.

Né en Angleterre et en Allemagne, le Romantisme éclot en France vers 1800 , au retour des exilés de la révolution. Il rejette la raison universelle des lumières au profit de la sensibilité personnelle. Le tempérament romantique fait de passion de soif d’absolue et de conscience du malheur se retrouve tout au long du19e siècle.

Le gout des atmosphères fantastiques, hérité de l’Angleterre et de l’Allemagne, anime les romantiques français ; ils en retiennent le sens du mystère et l’évasion vers le rêve et la féerie.
Le poids de la révolution :

La Révolution de 1789 est un mythe pour les écrivains romantiques. Le mythe a apporté le nécessaire idéologique à leur mouvement, c'est à dire la notion d'individuessentiel.

Le Romantisme revendique la singularité et l'originalité de chaque personne. Par ailleurs, la destinée de Napoléon Ier nourrit une mythologie de réussite et de destin exceptionnel.

Le romantisme français, inséparable des conditions historiques de son émergence et de ses racines européennes , connait entre 1820 et 1850 un révolution importante qui rend plus difficile encore toutetentative de synthèse. Les romantiques, sous la restauration, affirment leur contestation du monde moderne et bourgeois par la nostalgie de la France des troubadours et des chevaliers, nimbées de poésie et d’héroïsme par le charme du souvenir. Moins passéiste et plus volontiers tourné vers un accomplissement collectif du devenir historique. Les romantiques de la monarchie de juillet rêvent d’unerévolution qui engloberai toute la foie l’art et la politique.

La science historique, institution nationale :
La monarchie de juillet s’attache à ériger la science historique en institution nationale. Des sociétés sont créées , telle la société française d’archéologie(1830). Des écoles spécialises sont fondées : l’école des Chartres(1816), l’école d’Athènes(1846), ; en même temps les...
tracking img