Rien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1758 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
B. Une croissance plus lente et plus incertaine depuis 1974 |
       Face à la crise économique mondiale de 1974 qui a révélé les faiblesses de l'économie française, les gouvernements successifs se sont efforcés de lutter simultanément contre le chômage et l'inflation, et de mettre en œuvre des politiques d'adaptation aux contraintes de la construction européenne et de la mondialisation        1. Les manifestations de la crise
                    a/ La croissance, les prix et l'emploi
Stagflation de 1974 à 1982 : une croissance faible et une forte hausse des prix  Le taux moyen annuel de croissance a diminué de plus de moitié par rapport aux années 60 ( 2,5 % contre 5,7 % ) en raison du recul de l'investissement productif.  En effet, les possibilités d'autofinancement desentreprises ont baissé car les coûts de production se sont élevés et les charges se sont alourdies du fait de la hausse des prix du pétrole et des coûts salariaux et sociaux.  Le taux moyen annuel d'augmentation des prix à la consommation s'est envolé ( près de 12% entre 1974 et 1982, au lieu de 5% entre 1967 et 1973 ).   L'inflation était liée à l'augmentation du prix de l'énergie importée ( facturepétrolière multipliée par 10 entre 1973 et 1982 ), et à l'indexation de l'évolution des salaires sur les prix. 
Désinflation et reprise fragile après 1983  La hausse des prix est tombée en dessous de 5 % en moyenne annuelle dès 1983, date à laquelle elle était inférieure à celle de l'Allemagne.  L'économie française a profité de la baisse des cours du pétrole liés au contre-choc pétrolier etde la politique gouvernementale de lutte contre l'inflation.  Les taux de croissance se sont redressés entre 1987 et 1989 mais, après la guerre du Golfe, l'économie française a replongé dans une récession dont elle a eu du mal à sortir.
La montée inexorable du chômage  Les demandeurs d'emploi, étaient 2 millions en 1982 et plus de 3 millions à la fin des années 1990, ( plus d'un actif sur dix).  La montée du chômage est liée à la croissance économique plus lente, moins régulière, mais aussi à la modernisation des usines, les entreprises réduisant leurs charges en automatisant leurs procédés de fabrication et en délocalisant les activités à fort coût de main d'oeuvre.
                b/ Les problèmes financiers
L'aggravation des déficits  Le déficit des comptes publics s'estdégradé au fur et à mesure qu'augmentaient les dépenses d'indemnisation du chômage, de santé et de paiement des retraites, dans une population vieillissante où l'on vit de plus en plus longtemps.  Le déficit budgétaire a contraint l'État à emprunter et à s'endetter tandis que le « trou » de la Sécurité sociale se creusait.  Le déficit du commerce extérieura dépassé 500 milliards de francs durant lapériode 1974 -1990, en raison du renchérissement du pétrole de 1974 à 1980, de la hausse du dollar de 1981 à 1986, et des médiocres performances de l'industrie française jusqu'au milieu des années 90.
La dépréciation de la monnaieLes difficultés de l'économie ont contribué à affaiblir le franc qui s'est dévalorisé d'un tiers par rapport au mark de 1979 à 1990 sans que pour autant la France aitcessé d'être déficitaire dans son commerce avec l'Allemagne.
        2. Les politiques conjoncturelles
                 a/ Des choix difficiles, une politique hésitante et fluctuante de 1974 à 1982
Les gouvernements de droite confrontés aux 2 chocs pétroliers de 1974 à 1981  Les hésitations du gouvernement Chirac se sont manifestées par la succession de deux politiques opposées, le « plan derefroidissement  » ( c'est-à-dire de lutte contre l'inflation ) de juin 1974 étant abandonné en septembre 1975, au profit d'un plan de « soutien » visant à relancer l'économie face à la montée du chômage.  Le gouvernement Barre a donné la priorité à la lutte contre l'inflation, en mettant en place en 1976 un plan de lutte contre l'inflation et le chômage qui freinait la hausse des salaires et...
tracking img