Rien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1208 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 septembre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRO
Dans le cadre de l'une des épreuves du bac, qui est le TPE, nous avons décidé de choisir le thème de Héros et Personnages, en traitant en particulier les Héros de l'Antiquité. Etant donné que le domaine du héros de l'Antiquité est vaste, nous avons donc traité de manière précise les deux personnages suivant : Cléopâtre et Achille. Nous allons tenter de répondre à cette question : Commentont évolués les personnages de l'antiquité comme Achille ou Cléopâtre dans leurs différentes représentations? Pour ce faire nous verrons comment a évolué la Reine mythique Cléopâtre, donc de l'authentique à l'idéalisation puis dans une seconde partie nous analyserons l'évolution totalement différente qu'a subit Achille un grand héros grec.
I. Cléopâtre : de l'authentique à l'idéalisation
a) Unefemme brillante de par son charme sa beauté, son intelligence et sa personnalité.
Cléopâtre VII, mariée à son frère Ptolémée XIII, devient reine d'Egypte à 17 ans, en -51. Né en 69 avant J-C à Alexandrie (la capitale de l'Egypte à cette époque), célèbre pour son nez et sa beauté légendaire, elle a fasciné les homme par son charme, sa personnalité et son destin tragique. Cependant, la grandeséductrice avait d'autre atouts : son érudition, son intelligence politique et son caractère passionné. A la mort de son père, elle partage le pouvoir avec son frère et époux qui cherche à l'évincer du trône. Il y parvient en -48. Cependant, grâce à l'aide de César, la reine retrouve sa place dès -46. Ptolémée XIII est assassiné et Cléopâtre est contrainte d'épouser son autre frère, Ptolémée XIV.Elle devient malgré tout la maîtresse de César et lui donne un fils. A la mort du dictateur romain, Cléopâtre s'éprend de Marc Antoine, avec qui elle aura trois enfants. Les liens entre leurs royaumes se resserrent, ce qui attise la colère d'Octave (le futur empereur romain Auguste). Ce dernier déclare alors la guerre à la reine d'Egypte en -32. Cléopâtre est vaincue à la suite de la batailled'Actium. Son royaume tombé aux mains des Romains et Marc Antoine mort, la reine décide de se suicider, en se faisant mordre par un aspic, comme le veut la tradition.

Mort de Cléopâtre, scène peinte par Jean-André Rixens (1874)
La mort de Cléopâtre comme le raconte Plutarque après la chute d'Antoine à Actium est celle d'une divinité royale. Elle se serait laissé mordre par un serpent, symbole del'Uraeus, qui passait pour conférer l'immoralité. Les égyptiens croyaient en l'immoralité de l'âme.
b) Cléopâtre : du mythe à la caricature
Si Cléopâtre a été source d'inspirations d'aussi nombreux artistes : peintres, écrivains, musiciens, cinéastes au cours des siècles, c'est probablement car elle fascine : aujourd'hui, on parlerait d'elle comme d'une star, une personnalité complexe qui rassembleles caractéristiques suivants :
-une beauté ravageuse, jeune et séductrice dont les représentations s'adaptent au mode des époques respectives.
-une intelligence décrite comme supérieure.
-une grande amoureuse mêlée à une grande ambition, notamment politique.
-un caractère fort qui peu à peu sera caricaturé.



Des représentations de la beauté fluctuant au fil des époques:
Dans lespremières représentations grecques et antiques, Cléopâtre n’apparait pas comme une femme dotée d’une extrême beauté. Elle impressionne plus qu’elle ne séduit.
PIECE ANTIQUE DE CLEOPATRE

BUSTE DE CLEOPATRE


Dans les représentations égyptiennes, la beauté s'affirme notamment au niveau de la coiffure. On identifie Cléopâtre à sa bandelette blanche des Ptolémées ou à sa couronne à triple uraeus.Notre regard se dirige aussi vers un sein de belle proportion.

A partir de la renaissance, la beauté se fait séductrice et dramatique: la plupart des peintres représentent sa mort tout en maintenant un aspect érotique. Ainsi on la voit souvent la tête penchée vres l'arrière comme abondonnée comme dans le tableau de Réginald Arthur.
GUIDO CAGNACCI, LA MORT DE CLEOPATRE, 1656

Le personnage...
tracking img