Rimbaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (990 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le bateau ivre :
Le Bateau ivre (1871) est un poème de cent vers organisés en vingt cinq quatrains. Les cinq premiers constituent une première partie, relativement homogène, consacrée à l'évocationdes événements ayant entraîné le naufrage du bateau. La suite contera l'odyssée de l'épave, une fois gagnée la haute mer.
En général, dans les textes poétiques, la première personne désigne le poètelui-même. La particularité de ce poème vient de ce que la première personne ne peut pas renvoyer à l'auteur, sujet réel de l'énonciation, mais désigne un sujet fictif qui est le bateau du titre*
Onpeut voir dans cet aspect du poème un écho des rêves d’évasion du petit garçon de Charleville, imaginant les grands espaces, les grands fleuves d’Amérique (les fleuves impassibles), etc... Par deuxfois, dans ce début de poème, la référence à l’enfance est d’ailleurs explicite, dans des comparaisons aux registres voisins. Au vers 10, Rimbaud compare le bateau prisonnier des hommes à un enfantreplié sur lui-même et refusant d’entendre les adultes : « moi l’autre hiver plus sourd que les cerveaux d’enfant ». Au vers 17, il compare l’ivresse ressentie par le bateau dans cette tempête qui le briseau plaisir éprouvé par l’enfant à croquer une pommes acide, par un goût pervers pour les sensations fortes et inconnues : « plus douce qu’aux enfants la chair des pommes sures ». On a là comme unportrait du poète dans son enfance, avec sa faculté de résistance têtue au monde des adultes (plus sourd que les cerveaux d’enfants) et la puissance de son imagination pour s’évader d’un monde tropétriqué (sa capacité à transformer l’acidité aigrelette du fruit pourrissant en une jouissance perverse).

Rimbaud rejoint en septembre 1871, Verlaine à Paris avec ce long poème, le "Bateau ivre", qu'il varéciter au cénacle parnassien. L'accueil est enthousiaste ! Pourtant, écrira Louis Aragon, admirer le “Bateau ivre” est un signe de vulgarité de l'esprit...".
Le départ du navire (Q 1 et...
tracking img