Rimbaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4757 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Texto! juillet 2007, vol. XII, n°3

LA TRADUCTION : THÉORIE(S) ET PRATIQUE(S), DIACHRONIE ET SYNCHRONIE, TICE OU NON TICE ?1 Astrid GUILLAUME
Université de Franche-Comté - Besançon

Participer à un colloque sur la Traductologie et l’enseignement de traduction à l’université, c’est avoir la possibilité de dresser un bilan sur ce qui se fait actuellement dans le système universitaire françaisen traductologie et traduction, se poser quelques questions sur les raisons de cette réalité et sur le devenir des enseignements de traduction au sein d’une Europe de plus en plus tournée vers le tout-anglais et la traduction automatique, et suggérer des pistes de réflexion et d’actions. La traduction : clef de voûte d’une Union Européenne ouverte à la diversité linguistique Avant d’aborder laquestion de l’enseignement de la traduction et de la traductologie à l’université, il faut replacer les universités et leurs enseignements dans le contexte européen actuel et définir les besoins en terme de traductions, de traducteurs, de traductologues au sein d’une Europe qui comporte désormais 23 langues officielles. Les universités françaises, si elles souhaitent être en mesure d’offrir une largegamme de cursus diversifiés, compétitifs et attrayants pour différents types de publics d’étudiants venant des quatre coins d’Europe et de Navarre doivent être, au moment de la mise en place de leurs enseignements, à l’écoute des grandes tendances et courants européens et mondiaux. L’Union européenne ne cesse de s’agrandir. Par voie de conséquence, le nombre de langues que l’on parle en son seincroît également. Les messages que souhaitent véhiculer et véhiculent les institutions européennes ou brochures faisant la promotion de l’Union Européenne mettent en avant des idées telles que celles-ci : « La diversité des langues est constitutive de l'identité européenne », « La diversité des langues contribue à la richesse culturelle de ce vieux continent qu’est l’Europe », « l’Europe : l’unitédans la diversité culturelle et linguistique » etc., idées auxquelles on ne peut que souscrire tant la perspective est positive et riche d’espoirs d’une vie et d’une politique respectueuses des différences de chacun en tant qu’enrichissement pour tous. Le mot d’ordre de la Communauté européenne est de travailler à l’organisation de la diversité dans le respect des identités culturelles et desdifférentes langues afin d’éviter de « recourir à une langue unique », qui serait la négation même de cette diversité européenne dans ses identités multiples. Ça, c’est la théorie ! Dans les faits, tout le monde a remarqué qu’une langue unique, l’anglais, voire le globish (« global english », forme d’anglais simplifié au lexique limité à quelques 1500 mots), est en train de s’imposer non seulement surle territoire européen mais plus généralement dans le monde. Soit ! Il s’agit là d’un processus en marche et désormais incontournable, mais une fois cette réalité constatée et admise, quelles sont les alternatives pour maintenir la diversité linguistique au sein de l’Europe et comment les enseignements de traduction peuvent-ils y contribuer ? Au sein des institutions européennes, l’anglais et lefrançais, et de plus en plus l’anglais et une autre langue européenne, sont de rigueur à l’oral et à l’écrit. Dans la pratique, là aussi l’anglais s’impose majoritairement à l’oral. Vouloir maintenir la diversité linguistique, éducationnelle et culturelle au sein des Etats européens, c’est lancer à tous les niveaux de la société et pour chaque Etat européen une vraie politique linguistique. Si laFrance avec son Académie Française mondialement (re)connue et son dynamique réseau international en faveur de la langue française, de la francophonie et du FLE (DGLFLF du Ministère de la culture, Francofil du Ministère des Affaires Etrangères, AUF, FIPF, Alliances françaises, Canal Académie, Franc-Parler.org, Le Français dans le monde, Le
Ce texte sera publié dans les Actes du colloque de...
tracking img