Rire au dela des difference

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2582 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SESSION 2011

Rire et culture
CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION
Première partie : synthèse (40 points) Doc. 1 : Cécile Elzière, doctorante, Astérix en estonien, http://ressources-cla.univfcomte.fr/gerflint/Baltique2/Asterix.pdf Doc. 2 : Georges Minois, Histoire du rire, Paris, Fayard, 2000, p. 47 Doc. 3 : Jean-Claude Carrière, La Controverse de Valladolid, Paris,éd. Belfond, 1992. Doc. 4 : Eric Smadja, Le rire, Paris, PUF, 2003, pp. 110 à 113. Doc. 5 : image trouvée sur le net, droits inconnus, http://chato.cl/blog/files/reirse_religion.jpg

Analyse des documents + proposition de séquence

Remarques préliminaires : L’intérêt du corpus est triple : 1) Il permet d’aborder les différentes techniques ainsi que les fonctions du rire 2) Il montre comment lerire comporte à la fois une dimension culturelle et une dimension universelle. 3) Il aborde aussi en filigrane la question du rire qui exclut et du rire qui soude un groupe. Le document 4 qui est un essai aborde de manière théorique l’ensemble des questions posées par le corpus. Il a volontairement été placé à cette position pour habituer les étudiants à rechercher le texte de fond. Pour unesynthèse à faire en temps limité, il est possible d’enlever le document 2. Le corpus fonctionne malgré tout. En classe, le doc. 2 pourra servir de document complémentaire. La synthèse proposée en fin de corpus comporte trois parties. Au niveau BTS, seules deux parties sont attendues. Mais une correction en classe pourra proposer la 3e partie pour montrer les enjeux implicites de la problématique.

1 Document n°1 : article d’une doctorante qui examine les difficultés posées par la traduction d’Astérix en estonien. Pour présenter le texte

Astérix en estonien (trad. faite en 1999) 1) Astérix est traduit en 109 langues. Le site http://www.asterix.com/bourse/monde/monde.htm présente les différentes traductions d’Astérix dans le monde entier. On pourra souligner le caractère étonnant de lamultiplicité de ces traductions, car Astérix apparait à nos yeux comme un album franco-français : la BD fait appel aux connaissances historiques des descendants des Gaulois, la résistance d’Astérix à l’Empire Romain est une allusion à la France Gaullienne du début de la Vème République (résistance de la France contre les États-Unis ...) de façon plus générale Astérix synthétise les différents traitsde caractère du français : râleur, toujours en train de se disputer et de se bagarrer. 2) La traduction d’Astérix se heurte à une autre difficulté : comment traduire par le nom des personnages de la BD qui sont des jeux mots ? Le site http://www.quizz.biz/quizz-51537.html montre les différentes inventions imaginées par les traducteurs. 3) On pourra souligner qu’Astérix est traduit dans lesdifférentes langues régionales (Corse, Alsacien, Breton, etc.) Serait-ce parce que les nos deux héros résistent à l’envahisseur romain pour sauvegarder leur indépendance et leur culture ?

2

Questions pour aborder le texte en classe 1) Pourquoi Astérix semble-t-il impossible à traduire dans une autre langue ? (pour les réponses voir supra) 2) Quelles sont les difficultés rencontrées par latraductrice ? 3) Quelles sont les dimensions culturelles de l’humour présentées dans le texte ? Exposé ou vocabulaire : le comique de mots : calembour, contrepèterie, janotisme, zeugma. (Cf. Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots, collection « Bouquins », Robert Laffont, Paris, 1996, p. 163 et p. 267) Idées du texte : Paragraphe n° 1 : il existe différents types d’humour selon les pays 1) Les fonctionsde l’humour diffèrent selon les pays : les étrangers l’utilisent essentiellement pour se moquer ; les français dans un but convivial 2) La différence d’humour est souvent une source de malentendus culturels si bien que l’humour français n’est pas toujours bien compris par les étrangers 3) L’humour d’un pays renvoie souvent à ses réalités culturelles 4) Astérix est un excellent exemple d’humour...
tracking img