Rire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1485 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
les formes du rire
 
 
      En dépit de son caractère mécanique, de ses manifestations biologiques invariables, le rire est pluriel. Son intensité d'abord varie selon les contextes, la nature des effets comiques. Ainsi poser la question de la finalité du rire ne va pas sans mal : on peut certes savoir de quoi l'on rit, mais pourquoi, dans quelle intention ? Il convient de s'interroger sur lanature de ce phénomène spécifiquement humain avant de répondre. C'est ce à quoi vise ce corpus d'introduction. Nous commencerons par recenser un certain nombre de fonctions qu'on peut attibuer au rire, puis un choix d'histoires drôles tentera d'illustrer chacune d'elles.

 1. Les fonctions du rire :

Fonction physiologique : la vertu du rire est de plus en plus reconnue. L'énergie qu'ilmobilise, sa brusque décharge émotive font de lui un facteur de détente qui justifie le succès des spectacles comiques en tous genres, mais explique aussi qu'il soit boudé par les "gens sérieux". Lié à la fête, le rire alors ne s'embarrasse pas des moyens : rire gras, gros rire, cette jubilation est moins celle de l'individu que du groupe. Les thérapies modernes n'ignorent pourtant pas les vertus dece rire capable de chasser les stress et de faire travailler une bonne vingtaine de muscles. Ces pratiques ont aujourd'hui leur nom : c'est la gélothérapie.

Fonction défensive  : on sait bien que les circonstances les plus tragiques, les événements les plus chargés d'émotion, sont favorables au rire, et plus souvent encore au fou rire.  Il faut y voir sans doute une volonté dedédramatisation, privilège de la liberté humaine qui refuse de s'incliner devant le respect que telle ou telle circonstance prétend imposer. Ce rire ne signifie nullement l'insensibilité ou la dureté du coeur : bien au contraire, les plus grands chagrins sont susceptibles de s'allier à ce rire crispé. L'humour noir entre, bien sûr, dans cette catégorie, mais nous prétendons que c'est aussi le cas deshistoires sexuelles, où l'homme manifeste un recul amusé devant ses propres pulsions, comme s'il voulait prouver qu'il en est le maître. En bref, ce "rire noir" tourne en dérision les deux lois fondamentales de l'espèce : le sexe et la mort.

Fonction agressive : rire, c'est se moquer. Les religieux de tout poil le savent bien qui continuent à traquer ce signe évident de désobéissance. Par lerire, l'homme entre en effet en dissidence, et aucune valeur n'est susceptible d'échapper à son pouvoir décapant. Les textes satiriques - chansons, pamphlets -, les caricatures ou les comédies sociales ont toujours accompagné la subversion politique, et fait souffler cet esprit frondeur qui, là encore, est un gage de liberté. L'émotion, la pitié ne sont pas compatibles avec l'exercice de ce rire : sinous sommes capables de rire de nos proches, c'est que nous avons quelque temps oublié ou mis en veilleuse nos sentiments.

Fonction sociale : on le constate souvent aujourd'hui : les groupes, les réseaux sont soudés par le rire. On aura observé comment le succès d'une comédie est d'autant plus marqué que le public est nombreux. Le rire est en effet contagieux, il crée une communion, unecomplicité précieuses dans la dynamique de groupe. Rire des mêmes choses est aussi le signe le plus évident d'une connivence qui engage la cohérence d'un milieu ou d'une association. Ce peut être, bien sûr, éphémère et artificiel, mais ce liant est absolument nécessaire à la vie sociale.

Fonction ironique : véritable stratégie dans l'argumentation, l'ironie manie l'antiphrase, ou ce quel'on appelle "le second degré". On connaît par exemple l'ironie voltairienne, capable de camoufler les plus violentes dénonciations derrière un discours faussement élogieux. Il s'agit donc, ici encore, d'un rire fin par lequel les auditeurs se confortent mutuellement dans le privilège d'avoir compris l'intention du rieur. L'ironie peut être cruelle, mais elle peut aussi se contenter d'aimables...
tracking img