Risorgimiento

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1944 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
RILe mouvement du Risorgimento et la
formation de l'unité italienne

Introduction

Le souvenir d'une Italie unifiée, de la République romaine aux invasions barbares, était resté ancré dans la mémoire des intellectuels italiens tels que Machiavel. Dans son ouvrage écrit au début du 16e siècle, et publié post-mortem, Le Prince, Machiavel exprime déjà une idée d'unité italienne. En effet, ilintitule le dernier chapitre de son livre «exhortation à s'emparer de l'Italie et à la délivrer des barbares ». Évoquant l'état de servitude de l'Italie face aux barbares ( «Plus esclave que les Hébreux, plus esclave que les Perses, plus divisés que les athéniens, sans chef, sans ordre, battue, dépouillée, déchirée, envahie» ), il prie Dieu, au nom de l'Italie, de lui apporter un homme disposé àlibérer et à mener l'Italie dans la grandeur qui lui est due. Il évoque l'unité du peuple italien, qui seule pourra rendre la grandeur d'antan de la nation («Combien les Italiens sont supérieurs par la force, par l'adresse, par l'intelligence»). On peut donc considérer Machiavel comme l'un des pères de l'unité italienne et de son mouvement d'unité. C'est l'héritage de la grandeur romaine antiquequi renforce le soutien du peuple à ce mouvement. Il existe cependant à cette époque, au milieu du 19e siècle, deux patries, celle de la région, et celle de l'église, qui selon Machiavel, n'avait pas le pouvoir pour permettre l'unité du pays. À partir de 1848, l'idée d'une confédération des états italiens apparaît. Si le mouvement unitaire de 1848, mené par Charles-Albert, roi du Piemont-Sardaigne, échoue, son successeur Victor-Emmanuel II va persévérer pour créer une nation unifiée sur le territoire italien. En deux ans, de mars 1859 à juin 1861, un nouvel état a surgi en Europe, s'étendant sur 259000 km2 et ayant 21 770 000 habitants. Ce mouvement d'unité est appelé Risorgimento, du verbe «risogere», «renaitre», et pouvant se traduire par «renaissance».
Nous pouvons donc nous demanderen quoi les différents mouvement des nationalités ont-ils facilités ce mouvement d'unité autour du Royaume de Piemont-Sardaigne? Comment s'est il déroulé ? Comment se construit l'unité italienne ? Quelles idées ont influencés ce mouvement ?
Pour répondre à ces interrogations, nous étudierons tout d'abord les origines du Risorgimento et la première guerre contre l'Autriche, puis nous observerons laseconde guerre contre l'Autriche et la formation de l'unité italienne











Les origines du Risorgimento et la première guerre contre l'Autriche


Les idées qui ontinfluencés ce mouvement

1 . L'apparition de l'idée d'unité italienne: le Risorgimento.

Le Risorgimento est un mouvement qui s'est développé autour de nombreuses idées, et de nombreux penseurs, tel que nous allons le voir. Si Machiavel fut probablement le premier à évoquer le retour à une Italie unifiée, dès le 16e siècle, il fut suivit par de nombreux écrits. Le mot fut utilisé pour lapremière fois par Saverio Bellini dans le titre d'un ouvrage historique, mais c'est à la fin du 18e siècle, après la Révolution Française, que Vittorio Alfieri (1749-1803), un poète et dramaturge italien, va populariser le terme Risorgimento, qui représente à la fois une aspiration à l'unité italienne et à des réformes politiques et économique. Il va transposer ses principes de haine de la «tyrannie»sous toutes ses formes, et de culte de la liberté individuelle à la situation de la botte italienne, pour exprimer dans ses écrits son souhait de voir une Italie unie et libérée de la domination des autrichiens.

2.Les penseurs du mouvement en tant que révolution: le radicalisme de Mazzini.

En 1802, Ugo Foscolo (1778-1827) exalte une ardent sentiment national italien, dans Dernières lettres...
tracking img