Risque client

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2045 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES RISQUES DE L’ENTREPRISE

- Risque de départ des actionnaires : il s’agit du risque de démobilisation de tout ou partie de la structure actionnariale de l’entreprise suite à désaccord avec la stratégie conduite, déception de la rentabilité offerte ou de la performance économique réalisée, désengagement partiel ou total de membres de pacte d’actionnaires, OPA hostile, attaque boursière. Ilexiste des dizaines de risques financiers spécifiques : le risque de crédit client ne constitue qu’un seul risque financier particulier à appréhender. Nous pourrions continuer cet inventaire à l’infini, mais là n’est pas le propos de cet ouvrage. Mais il existe bien des dizaines de risques financiers spécifiques qu’il convient de maîtriser au mieux, au-delà du risque crédit client. Intéressons-nousmaintenant et plus particulièrement à l’enjeu essentiel du risque de crédit client, objet de notre ouvrage.

L’enjeu spécifique du risque crédit client
L’encours client, c’est-à-dire la somme des factures émises par l’entreprise et non encore réglées par les clients, constitue un enjeu économique majeur pour l’entreprise mais aussi, et fondamentalement, un enjeu économique majeur pourl’économie en général. Et ce, pour deux raisons essentielles : - le risque de non-paiement ou de perte, lié à une créance client non honorée : l’entreprise réalise la prestation de vente ou de service, mais le client ne paye pas (par manque de volonté ou de capacité financière) ; - le coût économique du retard de paiement : l’entreprise réalise la prestation de vente ou de service, mais le client honore lafacture émise avec retard, au-delà des accords contractuels pris. Au bas mot, et selon les dernières études disponibles, les retards clients représentent en Europe la somme gigantesque d’environ 90 milliards d’euros par an ! 90 milliards d’euros sont dus par des clients à des fournisseurs ! Cette masse monétaire est faramineuse, et elle explique, en moyenne, la cause de disparition d’une entreprisesur 4 ou sur 5, selon les critères. Il s’agit donc d’un enjeu financier essentiel pour le tissu économique en général.

53

LA GESTION DU RISQUE CLIENT

Toujours à titre d’illustration, la somme totale des encours clients en France, encore appelée le crédit interentreprise, représente environ 600 milliards d’euros, soit quatre fois le montant total des crédits bancaires court terme ! Enrésumé, les entreprises entre elles, dans le cadre de leur relation client-fournisseur, se prêtent quatre fois plus d’argent que leurs banquiers... Le rapport d’échelle est saisissant. La matière première essentielle du financement du cycle d’exploitation de l’économie nationale résulte des encours clients/fournisseurs, donc de la confiance qui naît entre un client et son fournisseur dans l’intervallede temps entre prestation et règlement. Le terme crédit signifiant en substance « confiance » (le mot crédit vient du latin credere, croire), l’encours client traduit a priori le niveau de confiance d’un fournisseur envers son client... Nous verrons que cette confiance coûte, trop souvent, bien cher à l’entreprise !

Des délais de règlements et des retards de paiement en Europe
Si l’on observeles délais contractuels standard de paiement des pays européens et les retards de paiement moyens observés, la situation européenne est loin d’être homogène, retrouvant dans l’ensemble les spécificités géographiques, comportementales et/ou traditionnelles entre, pour simplifier, les pays du Nord et les pays du Sud.

Délais moyens de règlements en Europe : Allemagne France Espagne Italie UKBelgique
Source : Altares

0/30 jours + 10,3 jours (retard moyen) 30/90 jours + 12,0 jours (retard moyen) 90/120 jours 30/120 jours 30/60 jours 30/90 jours +14,6 jours (retard moyen) + 14,6 jours (retard moyen) + 15,2 jours (retard moyen) + 13,4 jours (retard moyen)

La France présente une situation contrastée, et la récente mise en œuvre de la LME, loi de modernisation de l’économie, sur...
tracking img