Risque financier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 70 (17253 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
enjeux Bâle deux pour la gestion des risques bancaires: cas BMCE Maroc
par hamid hamid
école superieure de technlogie de Sale - 
Traductions: Original: fr Source: | précédent sommaire suivant |

|
* Chapitre préliminaire : * Présentation de la BMCE BANK . * Partie I : Gestion des risques à la BMCE BANK * Présentation de La Direction Gestion Globale des Risques : DGGR *Chapitre 2. * Analyse du processus d'octroi de crédit aux entreprises * Partie II : enjeux Bâle II pour les banques marocaines : * Cas BMCE BANK * Chapitre 1. * Présentation des écarts entre les apports de Bâle II et la réglementation marocaine. * Chapitre 2. * Analyse des écarts par rapport à Bâle II : Cas BMCE BANK * conclusion suivant |
| |
Chapitre préliminaire : Présentationde la BMCE BANKPartie I : Gestion des risques à la BMCE BANKCH1 : Présentation de la Direction de Gestion Globale des Risques : DGGR1- Département normes et outils2- Département suivi du portefeuille3- Département surveillance des risques de marchéCH2 : Analyse du processus d'octroi de crédit aux entreprises : Cas BMCEBANK1- Tiers2- Engagements3- Garanties4- Analyse financière5- Diagnosticfinancier et Jugement d'expert6- Octroi de crédits et gestion des risquesPartie II : Enjeux Bâle II pour les banques marocaines : Cas BMCEBANKCH1 : présentation des écarts entre les apports de Bâle II et la réglementation marocaine1- Risque de crédit2- Risque de marché3- Risque opérationnelCH2 : Analyse des écarts par rapport à Bâle II : Cas de BMCE BANK1- Gaps concernant La segmentation2- Gapsconcernant La notation3- Gaps concernant Le système d'information4- Gaps concernant La gestion des garanties5- Le périmètre de consolidationConclusion généraleLes banques sont au coeur des circuits et mécanismes financiers. Partenaires habituels des entreprises, des particuliers mais aussi des associations ou des collectivités locales, elles sont quotidiennement confrontées à la prise de décision enavenir risqué.L'essor économique pendant les trente glorieuses et ainsi que ces dernières années a eu un impact profond sur la société à tous les niveaux. Parmi les manifestations de ce développement figure au premier rang l'apparition de la société de consommation.Le crédit bancaire est l'un des produits qui n'a connu une expansion réelle et significative qu'à partir des années quatre vingt dix. Ceciest dû en partie à la mise en place de la loi bancaire de 1993 qui contribue à la dynamisation du marché et à l'accélération des trains de la libéralisation et de la réglementation du secteur bancaire et financier. Désormais, ce secteur est soumis aux seuls mécanismes de marché, et l'intervention des autorités de tutelle est de plus en plus restreinte à la régulation, ce qui favorise lacompétitivité des banques.Aussi, ces mesures et ces changements ont abouti au désencadrent du crédit et ont constitué un stimulus à la consommation des produits bancaires. D'ailleurs les opportunités de ce créneau ont attiré plusieurs opérateurs. La preuve incontestable en est la prolifération des établissements de crédit dont l'essor, pendant ces dernières années, reste surprenant.L'octroi de créditconstitue le métier de base d'un établissement de crédit, et le risque qui en découle, notamment le risque de crédit, réside au coeur des préoccupations bancaires.Ainsi, la maîtrise du risque crédit est devenue l'un des axes stratégiques majeurs de la gestion des entreprises bancairesAu cours de ces dernières années, les banques ont développé des modèles de plus en plus sophistiqués pour évaluer et gérerleur risque de crédit. Cette sophistication accrue a été rendue possible par les innovations technologiques, qui ont permis d'assurer une diffusion plus rapide et un meilleur traitement des informations.En réponse à ces évolutions, le Comité de Bâle pour la supervision bancaire (réunissant les Gouverneurs des banques centrales et les Présidents des autorités de supervision des pays du G10) a...
tracking img