Risque naturels

Pages: 5 (1110 mots) Publié le: 2 mai 2012
[pic]
28.03.2010
Ajouter un commentaire Sciences Par Sylvain Kahn
Les sociétés face aux risques naturels: Concepcion (Chili) 1 mois après le séisme. 3 questions à Alain Musset 0
 
[pic]
|Alain |
|Musset |
|©Alain |
|Musset |


Alain Musset est géographe, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales. Il est l’auteur de Villes nomades du Nouveau Monde, éd. del’Ehess, 2002. Il est intervenu dans Planète Terre en septembre 2006.
 1-Quels sont la cause et le bilan du tremblement de terre du 27 février 2010 au Chili?   L’épisode sismique qui a récemment touché le Chili n’est que la suite d’une longue série de tremblements de terre
qui, depuis le début du XVIe siècle, ont régulièrement frappé les villes fondées par les conquérants espagnols.
 Nous sommesen effet dans une des zones sismiques les plus actives du monde, au contact entre deux plaques tectoniques (subduction de la plaque Nazca sous la plaque Amérique du sud). Tous les dix ans, un tremblement de grande amplitude touche cette région. En 1570, vingt ans à peine après la fondation de Concepción, la ville était détruite par un violent séisme. Le même scénario s’est répété en 1658, puis en1751. Suite à cette catastrophe, le site originel de Concepción a été abandonné et les habitants se sont déplacés vers le site actuel de la capitale régionale, au bord du rio Biobío. Il s’agissait de se protéger non seulement des secousses sismiques mais aussi des effets dévastateurs des tsunamis qui suivent les mouvements de la croûte terrestre et balaient les agglomérations situées sur lelittoral. Ce déplacement n’a pas empêché Concepción d’être à nouveau détruite en 1835. Un nouveau projet de transfert vers une zone moins sensible a été envisagé, mais il n’a pas été mis en œuvre. Les tremblements de terre suivants, en particulier ceux de 1906, 1928, 1939, 1960 (9,5 sur l’échelle ouverte de Richter) et 1985 ont prouvé qu’un tel déplacement n’aurait servi à rien.
 
Le bilan du séismedu 27 février 2010 et des répliques qui ont suivi est très lourd : presque 500 morts (le chiffre annoncé de 800 morts a été réduit par les autorités), 500 000 habitations détruites, deux millions de sinistrés et des milliards d’euros de dégâts. Une grande partie des infrastructures routières (ponts) a été détruite et les installations industrielles du grand port de Talcahuano ont été dévastéespar le tsunami qui a suivi le tremblement de terre.
 
 
2-Selon vous, ses conséquences auraient-elles pu être moindres (ou différentes) ?       
Compte tenu de la magnitude du séisme, on peut difficilement affirmer qu’il était possible de réduire ses effets. Le Chili est un pays relativement riche (contrairement à Haïti) et ses habitants ont su développer une véritable culture du risque fondée surla pratique régulière des épisodes catastrophiques qui frappent leur pays. Le principal débat aujourd’hui concerne le rôle joué par le service hydrographique et océanographique de la Marine qui a fait une erreur d’appréciation en écartant officiellement tout risque de tsunami. Les autorités ont donc incité les habitants des zones côtières à ne pas abandonner leurs foyers et beaucoup d’entre euxont été piégés par la montée des eaux, en particulier à Penco (premier site de Concepción) ou à Ciudad Constitución, frappée par trois grandes vagues dépassant 8 mètres de haut, selon les témoins oculaires.
 
De même, la gestion de l’après séisme a été fortement critiquée par les victimes qui se sont senties abandonnées par les autorités. Les secours ont mis trop de temps à intervenir, leshabitants manquaient d’information, les systèmes de communication ne fonctionnaient plus, l’électricité manquait, la puissance publique semblait avoir déserté les zones les plus touchées. L’image des pillages de supermarchés à Concepción a choqué l’ensemble de la société chilienne. Présenté comme un modèle économique, le Chili a été obligé de se souvenir que 14 % de sa population (soit 2,2 millions de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Risques naturels
  • Les risques naturels
  • Risques naturels
  • Les risques naturels
  • Risque naturels
  • Les risques naturelles
  • Risques naturels
  • L4homme face aux risques naturels

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !