Robert Badinter

Pages: 7 (1642 mots) Publié le: 8 janvier 2015
Robert Badinter, né le 30 mars 1928 à Paris (Seine), est un avocat, universitaire, essayiste et homme politique français.

Président du Conseil constitutionnel de 1986 à 1995, il est principalement connu pour son combat en faveur de la réinsertion des détenus et contre la peine de mort, dont il obtient l'abolition en France le 9 octobre 1981 en tant que garde des Sceaux, pour la suppression dela disposition légale pénalisant les relations homosexuelles avec un mineur pour des âges où les relations hétérosexuelles étaient légales, et aussi pour sa participation à la rédaction du nouveau Code pénal.Son père, Simon Badinter, juif originaire de Bessarabie (raion de Telenești), est arrêté par les Allemands à Lyon le 9 février 1943, et déporté en Allemagne. Il meurt peu après au campd'extermination de Sobibor dans le Gouvernement général de Pologne[1]. Sa mère, Charlotte Rosenberg[2] (née en 1899 à Edinietz, Bessarabie), ne savait ni lire ni écrire[3].

Robert Badinter réalise ses études supérieures aux facultés de Lettres et de Droit de l'université de Paris, où il obtient la licence en lettres en 1947 et la licence en droit en 1948. Il obtient une bourse du gouvernement françaispour compléter sa formation aux États-Unis, et obtient en 1949 la maîtrise en arts de l'université Columbia[4].

De 1957 à 1965, il est marié à l'actrice Anne Vernon[5]. En 1966, il épouse en secondes noces la philosophe et écrivaine Élisabeth Badinter, fille de Marcel Bleustein-Blanchet, fondateur de Publicis, et de Sophie Vaillant, elle-même petite-fille du député socialiste et communardÉdouard Vaillant, avec laquelle il a trois enfants[6],[7].

Carrière professionnelle
Revenu en France, il s'inscrit comme avocat au barreau de Paris en 1951 et commence sa carrière comme collaborateur d'Henry Torrès[8]. Il obtient un doctorat en droit à la faculté de droit de Paris en 1952 avec une thèse sur « Les conflits de lois en matière de responsabilité civile dans le droit des États-Unis ».Lauréat du concours d'agrégation de droit en 1965, il devient ainsi maître de conférences, puis occupe des postes de professeur d'université de droit à l'université de Dijon, à celle de Besançon, d'Amiens, avant d'être nommé, en 1974 à l'université Paris-I, où il enseigne jusqu'en 1994, date à laquelle il devient professeur émérite[4].

Parallèlement à sa carrière universitaire, il fonde en 1965avec Jean-Denis Bredin le cabinet d'avocats Badinter, Bredin et partenaires[9], où il exerce jusqu'à son entrée dans le gouvernement en 1981. Il participe à la défense du baron Édouard-Jean Empain après l'enlèvement de celui-ci et exerce autant comme avocat d'affaires (Boussac, talc Morhange, Empain, l'Aga Khan, etc.) que dans le secteur du droit commun.

En 1972, il est le défenseur de RogerBontems mais ne parvient pas à éviter la peine de mort à son client pour qui la Cour n'avait retenu que la complicité dans l'affaire du meurtre d'une infirmière et d'un gardien de la centrale de Clairvaux. Cet événement marque le début de son long combat contre la peine de mort et explique le fait qu'il accepte de codéfendre Patrick Henry, qui avait tué un garçon de sept ans en 1976. Grâce à saplaidoirie contre la peine de mort en 1977, il sauve Patrick Henry de la peine capitale, ce dernier étant alors condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

Par la suite, toujours dans le cadre de sa lutte contre la peine capitale, il défendra et évitera également la mort à :

Michel Bodin, en 1977 (avec Me Nicole Pollak (fille de Me Emile Pollak) et Me Assicaud), coupable de l'assassinatd'un retraité (sans torture) en 1977[10].
Mohamed Yahiaoui, en 1978, coupable du meurtre d'un couple de boulangers en 1973[11].
Michel Rousseau, en 1978, coupable du meurtre d'une enfant de sept ans alors qu'il était ivre[12].
Jean Portais, en 1979, septuagénaire déjà condamné deux fois aux assises pour d'autres faits, coupable du meurtre d'une femme lors du braquage d'une bijouterie, puis du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Robert badinter (biographie)
  • Le discours de robert badinter
  • Robert badinter aider moi please
  • Biographie robert badinter
  • Commentaire de texte de robert badinter
  • Discours de robert badinter sur la peine de mort
  • Commentaire de texte sur l'opinion de robert badinter
  • La peine de mort selon Robert Badinter

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !