Robinetterie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4589 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

Introduction

I. Les délocalisations d’entreprises vers la Chine p5

a. Notion de délocalisation

b. Les principaux secteurs touchés par la délocalisation

c. La mondialisation en Chine

d. Les limites de la délocalisation en Chine

II. Les facteurs et enjeux des pays à bas coût asiatiques p10

a. Un facteur fondamental : le coût du travail

b.Une qualification qui répond aux besoins des entreprises

c. Des mesures incitatives

d. La législation du travail

e. La stabilité politique

III. Se délocaliser de la Chine vers les autres pays asiatiques p15
– une alternative discutable

a. Trouver un marché de substitution

b. Les démarches sur le terrain

c. Etudes de cas de l’entreprise Grandsired. La Chine un pays difficilement substituable

e. La délocalisation de la Chine, un phénomène qui a déjà commencé

CONCLUSION

Bibliographie

Introduction

L’expansion des échanges internationaux à tous les niveaux ainsi que le rapprochement des populations se sont traduits concrètement par la délocalisation des forces de travail et de production.Mais l’insertion des pays en voie de développement dans le commerce internationale est un sujet de débat et d’inquiétude dans les pays occidentaux. La forte concurrence sur les marchés de consommation a incité les industriels à améliorer leur compétitivité en tirant profit des conditions de production avantageuses des pays à bas salaires, alors que les fermetures de sites industriels pour cause dedélocalisation, se multiplient. La délocalisation reste l’un des thèmes majeurs de la réflexion économique et sociale du 21eme siècle. Tournons-nous vers un pays qui est associé à ce phénomène : la Chine
La Chine avec ses 1 338 613 000 d’habitants est un pays qui détient une grande réserve de main d’œuvre, ce qui lui vaut le surnom d’usine du monde avec une population active de 165 millionsd’habitants dans l’industrie. Face à ce géant que représente la Chine, le Viêtnam, les Philippines, l’Indonésie, le Cambodge ou le Laos font partie de ces nouvelles terres d’accueil des entreprises internationales.
La délocalisation dans les autres pays à bas couts asiatiques peut-elle être une alternative à la Chine ?
Dans une première partie nous parlerons de manière générale de la délocalisation et deses effets sur la Chine. La deuxième partie concernera les enjeux de la délocalisation dans les autres pays asiatiques à bas couts. Et pour finir nous aborderons les limites de la délocalisation des entreprises dans les pays asiatiques à bas couts par rapport à la Chine.

I. Offshoring towards China
a. Concept of offshoring

In the strict sense, offshoring can be defined as the decisionby a firm or a group to substitute a production initially made in a country and move it to another country (most of the time the emergent country)
In the broad sense, this redefinition is intended to exclude the pure logic of substitution that leads to a plant closing/opening to relocate to a foreign country.

The Organisation for Economic Cooperation and Development (OECD) proposes thefollowing definition: moving all or part of an industrial activity (manufacturing or services) abroad, either from existing or new subsidiary or through a subcontract with unaffiliated companies. Part of the activity previously been relocated for the domestic market is then imported.

Other important terms in connection with the relocation are:

The outsourcing: use of goods or services that areproduced outside the company
➢ If it takes place inside the country where is located the company: outsourcing domestic
➢ If it takes place abroad: outsourcing abroad.

They two forms of relocation:
➢ Offshore-in-house sourcing : within the same group or pre-existent subsidiaries or subsidiaries created from scratch (example: nihilo, subsidiaries "green fields")
➢ Transfer...
tracking img