Robinson

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (707 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I.

2. Vestimentaire et accessoire

A la renaissance une vestimentation significative était imposée .

Les femmes à l’époque se devaient de porter de longues robes, moulantes et décolletées ,qui souvent , tombaient jusqu’au sol . Pour le haut du corps un corsage échancré portant un tassel qui sert à cacher la chemise intime. Le corset est raidi avec des fanons de baleine en lin ou lainequi remontent jusque sous la fraise et qui est tenu en place par un lacet. Mais le corset peut aussi remplacé par la basquine, qui peut elle même être remplacée par un busc. Le bas de la basquine estentrée dans le caleçon. Par dessus la femme revêt un surcot fait de brocard brodé de Fourrure. Ce surcot deviendra un vêtement majeur des tenues officielles jusqu’au XVII°Siècles .
Au niveau despoignets il y a des bombardes, ce sont des volants retombants sur les mains . Les tippets sont les substituts des bombardes , qui sont de longues bande décorative .
A la taille on porte des vertugales oudes vertugadins. C’est un assemblage de carrelet, de baleines , de fils de fer ou de bois d’osier. Le vertugadins sert à donner de l’ampleur à la jupe. Il peut être changé par un boudin durci placéautour de la taille sous la jupe.
Pour le bas, sous la longue jupe, Catherine de Médicis a initiée les femmes au port du caleçon ou bride à fesses. Il couvre les jambes de la taille jusqu’au genoux.la jarretière est considérée comme un bijoux. Le caleçon est destiné à être montré afin d’aguicher et de mettre les cuisses en valeurs.
On constate aussi qu’il était vulgaire et mal vue d’avoir unerobe trop courte alors plus elles étaient longues plus les décolletées étaient profonds.

Pour les Bijoux, ils ont une nouvelles tendance , ils sont plus délicat mais aussi beaucoup plus chargés en enmotifs décoratifs que la période précédente dominée par l’art gothique. De nouvelles techniques de créations apparaissent , comme email peint qui se développe a Limoges a partir du XVIe Siècle....
tracking img