Roland barthes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1034 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte traité s’intitule « Les emprunts à l’Arabe dans la langue des jeunes des cités :dynamique d’un métissage linguistique ». c’est un extrait écrit par Marc Sourdot ?université Paris René -Descartes,laboratoire Pavi-dynalang EA1643. C’est un professeur de linguistique générale. Cet extrait est tiré du recueil « Emprunts linguistiques, Empreintes culturelles : Acte de la rencontreinternationale de la Nicosie, le 4 décembre 2004. Textes réunis et présentés par Fabienne H. Baider. Édité par Harmattan. Le type de ce texte est informatif,contenant des pistes linguistiques qui s’interrogent sur l’intégration des mots arabes en Français moderne. Dans quels domaines et de quelle façon ces emprunts s’effectuent ? Et quelles lois les régissent ?
La langue des jeunes français banlieusards estmarquée par une utilisation large des emprunts fait à l’Arabe. Facteur qui est du au contacte qu’a connu ces deux langues durant les siècles précédents.
Avant d’entamer son sujet de discussions ,M Sourdot commence par donner un aperçu historique de la mangue Arabe en débutant du VIIIe et XV ème siècle. C’est durant cette époque que cette langue a atteinte son sommet de sa célébrité en serépondant dans plusieurs pays. Sous l’influence de l’Islam. Element d’unification,notamment linguistique. Le royaume arabo ainsi que les croisades ont permet d’effectuer des échanges linguistiques entre l’Arabe, le Français et l’Espagnole.
L’emprunt du Français à l’Arabe s’est effectuait par plusieurs moyens,ainsi durant le moyen age-l’age d’or de la langue Arabe- elle a permet l’accès aux œuvresscientifiques, soit par traduction,ou bien par intermédiaire. Ce qui explique l’existence de plusieurs mots scientifiques arabes en langue Française . Mais vue que ces emprunts d’effectuent directement et indirectement ,l’origine de certaines unités reste flou.
Mais durant l’époque contemporaine,sous l’influence de la colonisation, ces emprunts en pris une autre dimension.
Ensuite, l’auteur passe àl’époque coloniale. Suite à ce facteur, les emprunts qui se faisaient proviennent principalement de l’argo militaire. Ce dernier à comme but d’assurer la communication, mais par suite, cela a pris une connotation péjorative, ce qui a provoqué sa rupture avec la langue des sciences et des techniques.
Puis c’est durant les troisième point que l’auteur entre dans le vif de son sujet en expliquant lesemprunts à l’Arabe dans le Français des cités. Son étude se base sur les analyses déjà faites par J P.Goudaillier auprès des jeunes banlieusards ayant entre 15 et 20 ans et qui viennent de différents pays. La coexistence des différentes langues de ces jeunes on provoqué un mélange , ce qui à fait naître des particularités dans leurs pratiques langagières. Ces dernières sont caractérisées par desemprunts de différentes langue,notamment l’Arabe. Ce qui encourager ce mélange,ce sont les conditions défavorisées dans la quelles vivent ces jeunes,provoquées principalement par le chômage,et les attitudes négatives des immergés- particulièrement arabes- à l’égard des normes prescrites, suite à une difficulté posée par leur intégration. On ajoute à cela la volanté de pouvoir imposé leur identité.L’Arabe a contribué au développement des parlers des jeunes au niveau de la forme- le passage d’une unité de l’argot a une pratique familière- ,ainsi qu’au niveau du sens,le changement de sens.
-1-
Ces jeunes implante directement l’unité emprunté dans aucune modification,ce qui provoque des variations au niveau de la prononciation quand un étranger la pratique. Mais cela n’empêche pas quel’intégration réussite de ces unités. A coté de sa ,on trouve aussi la création de nouveaux mots par composition,suffixation,mixation et cela pour désigner des choses déjà nommés . Mais c’est le besoin de s’imposer,de faciliter et de s’adapter qui a nourri cette créativité.
La spécificité de ce parler a pour but d’assurer l’intercompréhension entre les membres du groupe seulement et du coup...
tracking img