Role du president de la republique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2444 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Président de la cinquième République : arbitre, capitaine, ou armateur ?

La Constitution de 1958 fait intervenir sur la scène politique française, un acteur «clé» et fondamental pour la Ve République : le Président de la République. Avec pour but de pallier les erreurs connues sous les IIIe et IVe républiques, la Constitution met en place un pouvoir exécutif fort, pour rétablir l'autoritéde l'Etat et en finir avec le régime des partis, tant critiqué par le Général De Gaulle. Le rôle prééminent du Président de la République nous emmène donc à l'essence même de ce sujet. Quel est le rôle du président de la République ? La fonction présidentielle est un fondement de la Constitution de 1958. Ainsi, contrairement à ses homologues des régimes précédents, le Président de la 5èmeRépublique a une fonction " opérationnelle " et non limitée à des taches formelles et honorifiques. Il est la " figure " de la Nation et l'incarne vis à vis de l'étranger ; La fonction présidentielle est de nos jours, en France, une fonction effective : le chef de l'Etat a un vrai pouvoir et donc de vraies fonctions et responsabilités.
Le Président de République a un triple rôle qui est donc un rôlevariable. Il va évoluer en fonction des situations et du contexte qui lui est associé. Ainsi, l'approche de la fonction selon qu'elle est exercée pour le Général de Gaulle ou Pompidou est très différente et ce sont donc deux influences dissemblables qui s'exercent sur les institutions. En effet, la Constitution de 1958 fournit un ensemble d'outils qui, selon l'utilisation qui en est faite, peut fairechanger la fonction présidentielle. Elle permet donc à chaque Président d'exercer une influence personnelle sur le fonctionnement des institutions en appliquant la Constitution selon sa propre vision. Mais il faut remarquer que la Constitution de 1958 garantie un minimum de pouvoirs que conserve et doit appliquer le Président de la République quel que soit le cas sans jamais réellement pouvoir seposer en arbitre impartial. Il est et reste en effet membre d'une force politique, même s'il se considère " au-dessus des partis " et du débat politique à proprement parler. Il est alors en quelque sorte " l'armateur des institutions " plus que " l'arbitre des pouvoirs publics ".
Nous verrons ainsi le rôle évolutif de capitaine (1) puis la fonction d'armateur, déformation de celle d'arbitre (2).1) Un rôle de capitaine à caractère évolutif Le " Président - capitaine " a donc un rôle prépondérant qui lui est accordé pour la Constitution de 1958 (A) mais qui est tempéré par la personnalité des acteurs de l'exécutif (B).
A) Un Président de la République favorisé par la Constitution La Constitution de 1958 offre une position prépondérante au Président de la République comparée àcelle que tenait ses prédécesseurs des 3ème et 4ème Républiques.
De plus depuis la révision de 1962 et l'introduction du suffrage universel direct pour l'élection du chef de l'Etat, le Président de l'Elysée se voit renforcé dans sa position par l'approbation directe du peuple et non de ses seuls représentants. Cette élection directe en fait l'homme chargé de la France et renforce sa positionvis à vis d'un Premier ministre qui, lui, n'est pas élu. Le soutien direct des Français est la garantie d'une légitimité démocratique. De même, la Constitution offre au Président un ensemble de pouvoirs quasi-discrétionnaires qui en font le meneur de l'équipage étatique. Ainsi, l'article 11 de la Constitution de 1958, relatif au référendum fait du Président le décideur du déclenchement de laprocédure référendaire ; même s'il y a cohabitation, il peut toujours refuser un référendum proposé par le Gouvernement. Ce référendum est un moyen de contourner, voire court-circuiter, la procédure législative " normale " en faisant directement appel au peuple. Il établit un rapport direct entre le Président de la République et le peuple.
On a vu le référendum se transformer en un système de...
tracking img