Role et responsabite du chef comptable dans l etablissement des etats financiers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 55 (13597 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION

MAITRISE
OPTION :
GESTION DES ENTREPRISES

THEME :

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
ROLE ET RESPONSAILITE DU CHEF COMPTABLE DANS L’ETABLISSEMENT DES ETATS FINANCIERS :-------------------------------------------------
-------------------------------------------------

PRESENTE PAR :
Mademoiselle Abibatou GAYE

.


















SOMMAIRE PAGE

INTRODUCTION  5

PREMIERE PARTIE : PROCEDURES D’ETABLISSEMENT DES
ETATS FINANCIERS 10

CHAPITRE 1 : Les normalisations comptables dansl’espace OHADA 11

SECTION 1 : Réglementation Comptable 11
Paragraphe 1 - Dispositions générales 11
Paragraphe 2 - Organisation comptable 13
SECTION 2 : Principes comptables fondamentaux et nomenclature 15
Paragraphe 1 – Principes comptables fondamentaux 15
Paragraphe 2 – Nomenclatures comptables 18

CHAPITRE 2 : Conception des états financiers 23

SECTION 1 : lebilan et le compte de résultat 23
Paragraphe 1 – Le bilan 23
Paragraphe 2 – Le compte de résultat 31
SECTION 2 : le TAFIRE et les états annexés 36
Paragraphe 1 – Le TAFIRE 36
Paragraphe 2 – Les états annexés 39

INTRODUCTION

PROBLEMATIQUE

A la suite de la création de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) au lendemain de la dévaluation du FCFA ;les pays membres de l’union ont décidé dans le cadre de l’intégration économique qu’ils entendent réaliser de se doter d’un référentiel comptable commun pour remplacer les plans comptables jusque là existants.

C’est ainsi que les pays comme : le Benin, le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire, le Mali, le Sénégal et le Togo ont mis en place en Janvier 1998 le Système Comptable Ouest AfricaineSYSCOA en référence à l’Acte Uniforme relatif au Droit Comptable de L’Organisation pour l’Harmonisation du Droit des Affaires OHADA.

Le SYSCOA vise à :

* Instaurer des pratiques comptables uniformes dans l’union afin de disposer de données homogènes sur les entités produisant des biens et services ;
* Donner une image fiable de l’information comptable et financière ;
* Adopter lemodèle comptable des entreprises aux normes internationales ;
* Mettre à la disposition des entreprises un outil moderne de gestion ;
* Assurer la pertinence de l’information sur la base des besoins des différents producteurs et utilisateurs de compte.

L’alimentation d’une centrale des bilans en informations comptables et financières pertinentes et sûres pour l’information des entrepriseselles-mêmes et leurs partenaires économiques et sociaux ainsi que pour celle des banques centrales et du système bancaire.

C’est ainsi que le SYSCOA contribuera à assurer une plus grande efficacité du contrôle des comptes et à donner aux associés et autres utilisateurs de l’information comptable toute garantie de régularité.

A cela s’ajoute l’abaissement des coûts de contrôle àatteindre, de l’unicité du référentiel comptable dans l’union, il permettra aussi à inciter les operateurs économiques des secteurs à tenir une comptabilité régulière en mettant à leur disposition des outils à leur portée.

Pour veiller à la bonne application du SYSCOA les professionnels et utilisateurs de la comptabilité ont mise en place des structures nationales et communautaires chargées de veillerà la bonne application du système et à assurer l’adaptation aux évolutions de l’environnement comptable, économique et juridique.

Ces structures sont composées de :

* l’Ordre National des Experts Comptables et Comptables Agrées ;
* du Conseil National de la Comptabilité, pour servir de cadre de concertation et de consultation entre producteurs et utilisateurs de l’information...
tracking img