Ronsard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1548 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
I-la question sur le corpus:

Ce corpus contiens quatre poèmes : « un sonnet pour Marie » de Pierre de Ronsard, « tandis que pour lutter avec ta chevelure » de Luis de Gongora y Argote, « Une charogne » de Charles Baudelaire et « si tu t'imagines »de Raymond Queneau, complétés d'une chanson de Tété ,les quartes poésies font passé un message assez claire :profiter de la vie avant que celle ci netouche à sa fin .Ici , les poètes s'adressent tous a une a femme , et ils la convie à s'épanouir de sa jeunesse et de ses charmes avant que tout cela s'envole puis disparaisse ..pour faire comprendre cela à leur destinataire ,les poètes donnent tous a ce dernier une image assez rébarbatif de la vieillesse ,de la mort ,exemple :Queneau dit«très sournois s'approchent la ride véloce , la pesantegraisse , le menton triplé , le muscle avachi... »  ou encore Baudelaire qui compare sa bien aimé à un cadavre repoussant qu'il vient de lui décrire « Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, a cette horrible infection ,étoile de mes yeux , soleil de ma nature ... » cet empressement , ce désir exacerbé d'atteindre et de posséder l'objet de son amour rend l'amoureux ,ici l'auteur du poèmemenaçant et immoral. En effet ce dernier use de métaphores à la limite de la violence pour décider l'être aimé à céder à ses avances .Ainsi à travers les quartes poèmes nous ressentons cette peur de la décrépitude qui amplifie le désir amoureux .

II-Commentaire de texte sur un sonnet extrait des Amours de marie

Au XVI siècle, une nouvelle forme de poésie est lancée par , entre autres , Pétrarque, un poète italien , qui a donné ses premières lettres de noblesse au sonnet . Ronsard un grand poète français a très vite adapté le sonnet et en a rédigé des dizaines , dont celui qui fait notre objet d’étude ;un poème extrait des Amours de mari ,écrit en décasyllabe où Ronsard a mis en vers son désespoir .Nous pouvons donc nous demander ,comment le poète exprime-t-il son désarroi dans ce sonnet.Dans un premier temps nous démontrerons cela par le fait que Ronsard associe la beauté d’une femme à celle d’une fleure éphémère, puis nous verrons dans un second temps l’angoisse de celui-ci face au temps qui avance à grands pas se dirigeant avec détermination vers la mort.
Le désarroi de Ronsard ne se ressent pas seulement lorsqu’il compare la beauté de la femme à celle d’une fleure , maisaussi et surtout dans le fait que ces deux symboles de beauté soient si peu pérennes, si éphémères ! Tout d’abord le poète sublime la femme en l’associant à une fleure qui est l’essence même de la beauté ,il n’hésite pas à la glorifier , l’embellir , la montrer sous ses plus beaux atours :V6 « vos beautés ,bien qu’elles soient fleuries ».
On retrouve donc ici une vision pétrarquiste de la femme quiest encore une fois désignée tel une sylphide , un idéal .Mais en sublimant l’objet de son amour , Ronsard place, du coup , ce dernièr bien au dessus de lui, bien au dessus de ce qu’il pourrait atteindre , bien au-delà de ce qui pourrait répondre à ses attentes amoureuses. En idolâtrant l’image de sa bien aimée , il se met lui-même -peut être inconsciemment-dans une position d’infériorité ,d’esclave ,d’où son désarroi.
Ensuite nous ressentons à travers les vers de Ronsard un fort désir de possession de la femme , de sa beauté : en effet le poète décrit , dans la première strophe un bouquet de fleurs qu’il a lui-même cueilli et par la suite il compare la femme et ses beautés à des fleurs , on peut donc comprendre qu’il a une forte envie de posséder cette femme qui devient , d’ailleurs ,presque objet étant ainsi comparée à un bouquet de fleurs qu’on cueille et dont on garde les exhalaisons .Dans le sixain nous constatons l’utilisation du pronom « nous » mais aussi une allitération du son « on » ;cela peut montrer l’envie irrépressible et presque maladive du poète de fusionner avec la femme aimée , de ne faire qu’un avec elle .
En fin Ronsard exprime clairement sa peur de...
tracking img