Rosalind franklin rayons x adn

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
http://www-csnsm.in2p3.fr/nominatif/thibault/sfp/rosalind.pdf
En avril 1953, lorsque James Watson, Francis Crick et Maurice Wilkins publient dans la revuescientifique Nature leur découverte cruciale sur la structure de l’ADN en double hélice, et lorsqu’en 1962 ils se voient décerner le prix Nobel pour ce pasfondamental qu’ils ont fait franchir à la science, ils ne font jamais mention d’une biologiste moléculaire, spécialiste de la cristallographie aux rayons X,Rosalind Franklin.
Aujourd’hui, la communauté scientifique s’accorde à penser que la donnée concrète – le cliché 51 obtenu par diffractométrie aux rayons X – qui apermis la construction du modèle moléculaire correct de l’ADN provenait des travaux de Rosalind Franklin.
Ce film rend justice à cette scientifique, reconnueinternationalement pour ses travaux sur les virus, morte à 37 ans d’un cancer provoqué par les radiations de ses appareils d’étude et dont le « tort » aura étéd’être une femme dans un monde de la science dominé par des hommes. Les réalisateurs mènent l’enquête sur d’étranges transferts d’informations et rendentcompte du rôle déterminant de Rosalind Franklin dans le processus d’élaboration du modèle actuel de l’ADN, ici reconstitué dans la perspective générale de larecherche sur l’hérédité. Rosalind Franklin n’aura pas pu ou voulu prendre ouvertement part à la course à l’ADN, mais elle a rendu possible son aboutissement et,quoiqu’il en soit, elle considérait que « les joies de la science résident dans le travail lui-même et que la récompense finale est le progrès du genre humain ».
tracking img