Rostand

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1864 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Correction du texte de Jean Rostand:
J. Rostand = humaniste, chercheur et biologiste, qui s'interroge sur les relations de l'homme et du monde qui l'environne. Il mène une réflexion philosophique en relation avec son domaine de recherche et s'interroge sur les relations entre la biologie et la culture, mais également sur la manière dont l'environnement se trouve détérioré par l'homme. Contexte:époque du progrès triomphant mais aussi illustration de la barbarie humaine. 1954: après guerre + « les 30 glorieuses ». René Coty vient d'être lu président de la République (élu en décembre 53). En 1958: De Gaulle revient au pouvoir, et la Ve République est instaurée, soit 4 ans après ce texte. Les 30 glorieuses = période qui s'étend de la fin de la guerre aux années 70 (de 45 à 74 plusprécisément). Années euphoriques de progrès et de marche en avant, de découvertes scientifiques, d'applications multiples. Mais le progrès est aussi générateur d'effets pervers, qui sont difficiles à prévoir et insuffisamment analysés. On est dans une civilisation de consommation: idéologie du bonheur matériel tourné vers l'individualisme. Thèse de l'auteur: selon Jean Rostand, l'homme, à trop se croiresupérieur aux autres espèces animales, dont il est pourtant issu, et sans lesquelles il n'existerait pas, finira un jour par disparaître totalement de la surface de la Terre. Problématique = enjeu du texte. Comment la trouver: Pour cela partir du registre, et de la tonalité majeure du texte: ici, registre polémique, satirique car il vise à inspirer au récepteur une adhésion intellectuelle à des valeursjugées menacées. Pour ce faire, il utilise un lexique moral mélioratif qu'il oppose à celui du dérèglement et de la dépravation (termes violemment péjoratifs). Le registre polémique se caractérise par une fonction expressive très marquée (violence du vocabulaire péjoratif). A celui-ci peuvent s'ajouter les registres ironique et/ou satirique (traits caricaturaux). Soucieux de réalisme et deprécision, le texte polémique peut néanmoins user d'un registre oratoire dans la volonté de persuader : rythmes de la phrase ou du vers exprimant la colère, images saisissantes. C'est à la raison que s'adresse le registre polémique, même s'il lui arrive de s'allier à des formes oratoires (exclamations, questions rhétoriques). On y trouvera un souci constant de l'implication du destinataire (cible àcondamner ou auditoire à convaincre) par l'apostrophe et l'ironie provocante. L'ironie est une arme essentielle de la stratégie argumentative parce qu'elle place le récepteur dans une relation de complicité et qu'elle le contraint à faire la moitié du chemin dans l'adhésion à la thèse. Celle-ci se dissimule en effet

derrière une formulation strictement inverse et le lecteur doit être sensible auxindices qui le lui signalent: – une logique absurde : elle consiste à allier à une cause donnée un effet qui est sans rapport avec elle. L'absurdité patente de cette relation ne peut échapper au lecteur. – l'exagération caricaturale et cynique. – l'antiphrase : c'est le procédé essentiel. Il s'agit ici de juger un phénomène à l'inverse de ce qu'on attendrait. Ainsi, rendant un devoir à peu près nul,le professeur peut s'extasier : "Oh! l'admirable travail !". Ici, registre polémique, satirique et ironique. Les termes sont essentiellement dépréciatifs, ce qui rend la vision de l'auteur pessimiste (absurdité de la vie). Satire = discours écrit ou oral qui se moque de quelque chose souvent de façon ironique / Ironie = raillerie qui consiste à dire le contraire de ce que l'on souhaite faireentendre (antiphrase). Emploi d'une ponctuation très expressive: exclamatives / questions rhétoriques, dite aussi question oratoire, est une figure de style. Elle consiste à poser une question qui n'attend pas de réponse, car celle-ci est évidente ou implicitement suggéré par la question elle-même. Elle est une sorte d'affirmation détournée. La ponctuation de l'auteur implique et interpelle le...
tracking img