Rotation sectorielle 2009-2010

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Marché des titres

La rotation sectorielle observée depuis janvier 2009, vous paraît-elle conforme à la théorie ?

Crise Mondiale, Récession, Reprise, Chômage, Plan de Relance Economique, Dette,… Depuis maintenant deux ans, la crise financière a bouleversé la situation économique mondiale. A coup de chiffres et de millions, économistes et politiciens s’attèlent à analyser et à régulerl’évolution de l’économie mondiale. L'année 2009 a été marquée par le retour de la croissance après une récession sans précédent, qui aura plongé les économies mondiales dans un marasme économique historique pendant plus d'un an.
Toutefois, le chemin vers une croissance durable reste encore long avant de pouvoir être soutenu par le cercle vertueux entre offre et demande.

I- Croissance

A.Environnement international

Dans un premier temps, nous allons étudier l’environnement international au travers de trois données que sont la demande mondiale, le taux de change EUR/USD et le prix du baril de pétrole, afin d’expliquer l’évolution du commerce extérieur de la France.

a)La demande mondiale :

Environnement international |
| Valeur repère | Valeur 2009 | Valeur 2010 | Valeur 2011|
Demande mondiale (évolution du PIB en %) | Zone Euro 2% | -3,9 | 1,2 | 1,6 |
| Etats-Unis 3%Chine 7% | -2,58,5 | 2,99,0 | 3,49,0 |
| Monde 4% | -0,9 | 3,6 | 4,0 |
Prix du Baril de Brent en $ | 80$ | 61 | 69 | 70 |
Taux de change EUR/USD | 1,25 | 1,4 | 1,45 | |
Evénement particulier | Crise Monétaire grecqueFin de la crise mondiale ? |
Source Crédit Agricole 8 février 2010

Lasortie de récession dans les économies avancées, amorcée au deuxième trimestre 2009, se confirme en ce début d’année 2010. Le PIB des économies avancées devrait ainsi croitre de 0,4 point par trimestre. Cette sortie de crise est principalement liée aux plans de relance qui ont permis la stabilisation de l’activité à partir du deuxième trimestre 2009. Néanmoins, un autre facteur a également joué unrôle important dans cette fin de récession : la reprise de l’activité dans le Sud-est asiatique. En effet, elle aurait impulsé la reprise mondiale et donc celle des économies avancées. Divers plans de relance mis en place dans ces pays asiatiques ont permis un rebond de leur demande intérieure, ce qui a entrainé une augmentation de leurs importations de 7,2% au deuxième trimestre 2009 (SourceCentral Plan Bureau néerlandais). Le regain de l’activité s’est ensuite diffusé à l’ensemble des économies avancées, d’abord via le Japon et les Etats Unis qui échangent le plus avec ces pays, puis indirectement aux pays européens. On estimerait que la reprise des pays asiatiques aurait contribué à hauteur de 0,35 point à la croissance française au deuxième et troisième trimestre 2009.Cependant, au vu de la part minime que représentent les pays asiatiques dans la demande globale, il est peu probable que ces derniers puissent impulser sur le long terme la croissance des économies avancées. Entre 2003 et 2007, les importations asiatiques n’auraient contribué à la croissance française qu’à hauteur de 0,1 point par trimestre.

b)Taux de change et taux d’intérêt

L’affaiblissementde la crédibilité de l’Etat grec a menacé ces derniers mois la stabilité de l’euro, qui s’est légèrement déprécié, passant de 1,50 dollar en novembre 2009 à 1,35 en février 2010. Les fluctuations de l’euro pourraient être amplifiées dans les mois à venir en raison des incertitudes et de l’endettement important d’autres pays européens. Néanmoins, cette dépréciation temporaire de l’euro pourraitdynamiser les exportations et freiner les importations. En d’autres termes, la compétitivité prix des produits européens par rapport aux produits américains pourraient s’améliorer.
Toutefois, l’INSEE ne prévoit pas de fluctuations du taux de change pour cette année 2010, qui devrait rester égal au taux de 2009, soit 1,4 dollar. Ceci laisse penser que l’INSEE ne croit pas à une dépréciation...
tracking img