Rousseau disciple de hobbes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1680 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation :
Rousseau, Disciple de Hobbes ?

Observations :
Jean jacques Rousseau disciple de Thomas Hobbes

JJ. Rousseau (1712 – 1776) est un écrivain philosophique franco-suisse, les plus illustres du siècle des lumières (18 ème siècle).
Il est notamment célèbre pour ses travaux sur l’homme et la société.

Thomas Hobbes (1588 – 1679) est un écrivain philosophique anglaiscélèbre pour ses écrits sur l’Etat de nature et le contrat social.

Ces deux écrivains ont donc débattu sur des sujets similaires, mais à des époques différentes (1 siècle les sépare), et en des lieux différents (la France pour Rousseau, et l’Angleterre pour Hobbes).

Quel est la signification du mot disciple ?
Ce mot peut avoir plusieurs significations :
- celui qui reçoit unenseignement

- celui qui adhère à l’enseignement aux doctrines d’un maître.

Le but de cette dissertation est de savoir, si Rousseau a simplement reçu l’enseignement de Hobbes ou s’il a reçu et adhère à ses doctrines.

Nous devons donc étudier en premier lieu la pensée de Hobbes puis repérer les points de similitude avec la pensée de Rousseau.

Cela nous permettra de savoir siRousseau s’est inspiré de Hobbes pour fonder sa doctrine, et s’il y adhère.

La problématique qui se pose donc ici est :
Rousseau adhère t-il à la pensée de Hobbes, ou s’en est il seulement inspiré pour fonder la sienne ?

Pour répondre à cette problématique nous allons étudier en les sujets communs à ces deux écrivains, puis comparer les ressemblances et différences de la théorie dechacun.
Nous verrons donc dans un premier temps :

I : L’Etat de nature

Et en

II : le pacte ou contrat social
I. l’Etat de nature

Chacun des deux auteurs a étudié ce sujet au cours de leur époque respective.

Cependant, comme il est prétendu que Rousseau puisse être un disciple de Hobbes, nous allons d’abord étudier la vision de Hobbes.

A/ la vision deHobbes

Avant tout, il faut préciser que pour Hobbes l’Etat de nature n’est qu’une hypothèse qui permet d’expliquer le choix des hommes à vouloir se détacher de l’Etat de nature.

Pour Hobbes cet Etat de nature consiste en la liberté totale qu’à chaque individu de faire ce qu’il veut, pour vivre et survivre.

Tout est permis, et tous les hommes jouissent de cette permission.

Leshommes sont égaux pour ce qui est du corps, de l’esprit et de la volonté.

Les quelques inégalités physiques sui peuvent survenir peuvent être compensée par la ruse ou les alliances passagères.

Les hommes se voient les uns les autres comme des ennemis potentiels.

La crainte et la guerre sont donc les 2 caractéristiques de l’Etat de nature.

Chacun se croit meilleur en décelant uneonce de médiocrité chez l’autre, d’où l’importance de la vanité et de la crainte dans cet Etat de nature.

La conclusion pour Hobbes est que sans soumission à une puissance commune, « c’est la guerre de tous contre tous », car « l’homme est un loup pour l’homme ».

L’homme vit dans l’obsession permanente de la protection de sa vie, et dans l’envie de s’approprier ce que tous les autreshommes recherchent.

Les hommes ont tous des droits (droits naturels), mais pas d’obligations.

Puisqu’ils cherchent à s’approprier les mêmes, choses, ils se déclenchent des guerres entre eux.

Mais qu’en est-il de Rousseau ?

B/ Rousseau pour ou contre la théorie d’Hobbes

Tout d’abord, contrairement à Hobbes, pour Rousseau, l’Etat de nature a vraiment existé.

En effet,écrivain du 18ème siècle, il s’appuie des récits de voyageurs ou de navigateurs partis en Amérique du nord, ou dans les îles de l’Océanie.

Rousseau considère les indiens d’Amérique du nord comme les hommes vivant à l’état de nature.

De plus à l’inverse de Hobbes, Rousseau qui lui a vécu des guerres civiles, affirme que celles-ci sont d’ordre social et n’ont rien à voir avec l’Etat de...
tracking img