Rousseau, discours sur l'origine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rousseau
m Expliquer

le texte suivant :

5

10

15

« La pitié est un sentiment naturel qui, modérant dans chaque individu l’activité de l’amour de soi-même, concourt à la conservationmutuelle de toute l’espèce. C’est elle qui nous porte sans réflexion au secours de ceux que nous voyons souffrir ; c’est elle qui, dans l’état de nature, tient lieu de lois, de mœurs et de vertu, aveccet avantage que nul n’est tenté de désobéir à sa douce voix ; c’est elle qui détournera tout sauvage robuste d’enlever à un faible enfant, ou à un vieillard infirme, sa subsistance acquise avec peine,si lui-même espère pouvoir trouver la sienne ailleurs ; c’est elle qui, au lieu de cette maxime sublime de justice raisonnée : Fais à autrui comme tu veux qu’on te fasse, inspire à tous les hommescette autre maxime de bonté naturelle bien moins parfaite, mais plus utile peut-être que la précédente : Fais ton bien avec le moindre mal d’autrui qu’il est possible. C’est, en un mot, dans cesentiment naturel, plutôt que dans des arguments subtils, qu’il faut chercher la cause de la répugnance que tout homme éprouverait à mal faire, même indépendamment des maximes de l’éducation. »
Jean-JacquesRousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, 1755.
La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rendecompte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.

www.annabac.com

© H A T I E R 2010

LES CLÉS DU SUJET

■ Dégager la problématique du texte
• Qu’est-ce quinous pousse à faire le bien plutôt que le mal ? Est-ce plutôt l’éducation qui nous invite à tenir une conduite « raisonnable », ou bien est-ce un sentiment de bienveillance naturelle à l’égard d’autrui? • C’est en faveur de cette seconde possibilité que Rousseau entend développer la thèse selon laquelle la pitié est un sentiment naturel à l’origine de nos vertus sociales et morales.

■ Repérer...
tracking img