Rousseau est-il revolutionnaire?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1644 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pourquoi les idées de Jean-Jacques Rousseau sont-elles révolutionnaires ?

La bonté humain
Jean-Jacques Rousseau était une personne sentimentale. Il croit que l’homme est naturellement bon. La source pour le faux dans l’être humain est : l’organisation politique. Un système comme une monarchie absolue, dans laquelle Rousseau a vécu, prend le mauvais des gens. Une lois bien structurée etadéquate fera changé l’être humain. L’humain doit suivre ses propres désirs et être authentique. Il est lui-même l’auteur du mal dans le monde et le regard sur les gens.
Selon Rousseau les conflits et le vice viennent de la société. Quand on change l’organisation de l’état, l’homme change en même temps. Salut public devra salut laïque !
Rouseau voit l’homme comme un ‘alliage déconcertant’ entre un êtrerationnel et un être avec dignité. L’homme doit apprendre à penser sur lui-même et regarder avec une introspection détachée.
J’ai lu dans le livre : Hoofdlijnen in de gedachte van Jean-Jacques Rousseau. ‘Het existentie-gevoel is een kostbaar gevoel van tevredenheid en vrede. Het diepste menselijke ik is een liefde dankbaar voor de existentie.’
Traduction: ‘Le sentiment de l’existence est unsentiment précieux de contentement et de paix. Le moi humain le plus profond est un amour reconnaissant de l’existence’.

Le vice
Partout dans la nature les animaux et les plantes vivent en harmonie. Sauf dans le monde humain cela n’existe pas. Nous connaissons les phénomènes comme la guerre, l’esclavage, le meurtre et le suicide.
J’ai trouvé dans des Fragments politiques une citation.
‘Rienn’est si triste que le sort des hommes en général. Quelque événement dois les avoir transformés. Le genre humain d’un âge n’est pas le genre humain d’un autre âge’.
Selon Rousseau l’homme a changé par un événement dans l’histoire. Il a découvré l’importance de l’histoire et il pose la question : Quel événement historique est la caution du changement de l’homme ? Sa réponse était le phénomène quel’homme a commencé à vivre en société avec une partagement entre le travail, la propriété privée et avec un gouvernement avec sa contrainte. Rousseau a écrit dans Du Contrat Social : "L'homme est né libre, et partout il est dans les fers."
L’homme primitif n’avait que quelques besoins comme manger, dormir et chasser. Les autres philosophes étudient l’homme par l’aspect qu’il habite en société. Rousseaupar contre trouve qu’il ne faut oublié l’histoire de l’homme.
Au moment où l’un a besoin de l’autre, le vice vient dans les têtes. Autres raisons pour le vice dans le monde c’est le luxe, les opinions publiques, l’envie, la vanité, les mauvaise attitudes, l’instinct de changement et l’idôlaterie de la progression technique. Rousseau voit la contradiction dans la société. D’une part, il y a lavieille société basé sur l’amour réciproque. D’autre part on voit la société où l’on rend la vie plus difficile à tout le monde. Chaque famille fait semblant de travailler pour l’intérêt commun mais ce n’est pas vrai. Comme beaucoup de philosophes dans leur époque trouvent que l’homme est mal depuis sa naissance, Rousseau trouve que ce n’est pas vrai. Il a écrit dans sa lettre à Beaumont : ‘Onpouvait marquer l’origine et le progrès de sa méchanceté’.

La politique
Rousseau a écrit sur les institutions politiques quand il était le secrétaire de l’ambassadeur de France à Venise. Là, il a pu voir un régime aussi nommé une curiosité politique : une République. C’était un régime bien éloigné d’une Démocratie et différent aussi du régime que Rousseau avait déjà observé en France : La Monarchie.Le Contrat Social a une conviction libérale. Il n’y a pas beaucoup de droits pour l’individu mais un bon citoyen peut contrôler l’état à l’aide de ses droits politiques. Rousseau revient à l’époque des classiques, république à Rome, Sparta. Il nomme cette manière a régner un pays : La modernité post-libérale.
Rousseau trouve que l’homme ne faut pas abuser d’autres gens. Par contre il...
tracking img