Rousseau-travail-sur-l'origine-des-langues

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1320 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nour El Houda Drai

Travail de lecture sur Rousseau
Chapitre 9 et 12

A.

Définitions

Barbare
1. Relatif à toutes les personnes qui n’étaient pas grecques ou romaines. Synonyme : étranger.
2. Ce qui est incorrect, un terme barbare, inconvenant.
3. Tout ce qui est vulgaire, inculte, primitif.
4. Relatif à ce qui est cruel, féroce, brut.

Citations dans Essai sur l’origine deslangues :

1. « Appliquez ces idées aux premiers hommes, vous verrez la raison de leur barbarie. ».
2. « Ces temps de barbarie étaient le siècle d’or… »

Homme
1. Être humain, hominien
2. Individu de sexe masculin, contraire : femme.
3. Individu adulte de sexe masculin. Contraire : enfant.

Citations dans Essai sur l’origine des langues
1. « Appliquez ces idées aux premiers hommes, vousverrez la raison de leur barbarie. ».
2. « Un homme abandonné seul dur la face de la terre, a la merci du genre humain… »

Peuple
1. Ensemble d’êtres humains formant une communauté structurée, d’origine commune.
2. Ensemble des citoyens les plus nombreux et les plus modestes d’une nation.
3. Relatif à une foule.

Citations dans Essai sur l’origine des langues :

1. « généralement, cheztous les peuples dont l’origine nous est connue, on trouve les premiers barbares voraces et carnassiers… »

Société
1. État d’êtres vivants qui vivent dans un groupe organisé.
2. Groupe contractuel de personnes réunies par des intérêts communs d’ordre économique.
3. Groupe de personnes entre lesquelles existent des rapports durables et organisés.
4. Groupe de personnes rassemblées autour d’uncentre d’intérêt, pour le plaisir, la conversation.

Citations dans Essai sur l’origine des langues :

1. « Dans les premiers temps, les hommes épars sur la ace de la terre n’avaient de société que celle de la famille… ».

B. Question de lecture : dans vos propres mots, répondez le plus clairement possible aux questions suivantes en justifiant chaque élément de réponse par une référence autexte. Une ou deux citations bien choisies doivent trouver leur place dans vos réponses. (** Rousseau est un excellent écrivain et ce qu'il dit en une phrase demande parfois une page d'explication... Et les éléments réponse ne sont peut-être pas tous groupés au même endroit)

Sur le chapitre IX
1. En tenant compte de ce que Rousseau énonce dans les deux premiers paragraphes du chapitre
2.un, décrivez les différents moments à travers lesquels se forment les langues et les cultures.

3. Expliquez la formule: « Les affections sociales ne se développent qu'avec nos lumières »(les lumières désignent ici l'intelligence, la capacité de connaître).

Sur le chapitre XII
3. En tenant compte de ce qu'il dit sur les puits et les fontaines au chapitre IX, comment Rousseauconçoit-il l'identité primitive entre parole, chant et poésie au chapitre XII ?

*Les citations incluses dans le texte ci-dessous sont tirées de l’essai sur l’origine des langues de Jean-Jacques Rousseau

1.

La culture et le langage n’ont pas toujours été présents dans le mode de vie de l’être humain.

En effet, les hommes vivaient comme des animaux autrefois. Ils vivaient pour survire etl’art de

se représenter la vie et le temps en commun (la culture) n’existaient point. De plus, sans la

culture, il n’y a pas de temps. Il ne faut surtout pas le confondre le temps* avec le temps

physique (minutes, secondes...). Nous pouvons dire qu’il reste 40 minutes au cours de

philosophie, mais nous ne pouvons pas affirmer qu’il reste 40 minutes à une vie. Pour ce qui est

desdifférentes langues que nous connaissons aujourd’hui, ce n’est pas un groupe d’individus

qui s’est réunis pour en décider ainsi (ex. nous allons appeler ceci une tasse etc.), il faut VIVRE

l’expérience, ce qui se produit naturellement : « La parole. Étant la première institution sociale,

ne doit sa forme qu’a des causes naturelles ». Mais d’abord, qu’est ce que le langage? Le...
tracking img